Arkheia, revue d'histoire

Sommaire

Arkheia n°17-18 / 2006 / Les Tondues de 1944

Haut de page Retour à l'accueil Découvrez nos autres numéros
| 

Édito

 |  Par Max Lagarrigue

Actualité

| 

1936 : l’agression filmée de Léon Blum

 |  Par Cédric Gruat
Le 13 février 1936, Léon Blum est agressé à Paris par des membres de l’Action française.Un cinéaste amateur, présent par hasard sur les lieux, filme la scène.

| 

Le PCF a-t-il voulu prendre le pouvoir à la Libération ?

 |  Par Max Lagarrigue

| 

Épuration sauvage, légale : vengeance ou soif de justice de la Résistance ?

 |  Par Max Lagarrigue

| 

Pourquoi des femmes sont- elles tondues à la Libération ?

 |  Par Max Lagarrigue

| 

In Memoriam Étienne Roda-Gil

 |  Par Max Lagarrigue
Fils de réfugiés républicains espagnols, le parolier était né au camp de Septfonds (Tarn-et-Garonne) où sa famille fut internée après avoir fui l’Espagne.

| 

La journée Manuel Azaña

 |  Par Max Lagarrigue

| 

Les fresques et graffiti de la caserne Chanzy en Dordogne

 |  Par Jean-Louis Audebert et Hervé Couton
Peintures des régiments repliés en 1940, fresques du régime de Vichy et graffitis de prisonniers, la caserne de Chanzy (Bergerac) a encore des secrets à livrer.

Les Tondues de 1944

| 

L’Épuration et les femmes en Dordogne (1944-1951)

 |  Par Jacky Tronel
Volonté de justice ou fureur de punir ? La répression des femmes déclarées coupables d’avoir collaboré avec l’ennemi pendant l’Occupation s’est exprimée sous deux formes : « sauvage » d’abord, légale ensuite.

| 

Les tondues de Mussidan

 |  Par Patrice Rolli

| 

Magda Fontanges, maîtresse du Duce, écrouée à Mauzac (Dordogne)

 |  Par Jacky Tronel
La figure la plus connue des internées de la prison pour femmes de Mauzac se nomme Madeleine Coraboeuf, alias « Magda Fontanges ». Intelligente, jolie, pétillante, elle devient la favorite du Duce. Elle devient, en 1940, une espionne au profit de l’Abwehr puis pour la gestapo française de la rue Lauriston.

Recherche

| 

Juin 1944 : les pendus de Tulle

 |  Par Gilbert Beaubatie
Le 9 juin 1944, la ville de Tulle est le théâtre d’une effroyable tragédie : 99 otages sont pendus. Les responsables appartiennent à la fameuse division Das Reich, commandée par le général Lammerding. Nous chercherons ici à répondre à plusieurs questions. D’où viennent ces massacreurs ? Pourquoi ont-ils fait subir à la population tulliste ce traitement sanguinaire ? Au cours de leur cheminement et de leur traversée du département, de quelles autres exactions se sont-ils rendus coupables ?

| 

La peur au ventre de Marie-Louise Menthon

 |

| 

La journée interminable d’Aimé Rudel

 |

| 

Alfred Pouget : un médecin dans la tourmente

 |

Entretien Arkheia

| 

« Le Midi rouge » est - il bien une réalité ?

 |  Par Entretien avec Jean-Jacques Becker et Gilles Candar
A l’occasion de la parution en livre de poche de leur dernier ouvrage Histoire des gauches en France, les historiens Jean-Jacques Becker et Gilles Candar ont accepté de répondre aux questions de Guillaume Bourgeois.

English summary

| 

Summary

 |

Courrier des lecteurs

| 

Réactions au n° Vichy, Etat occitan ?

 |

 

| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Toutes les questions et les réponses sur l’Occupation
99 questions... La France sous l’Occupation de Max Lagarrigue. L’indipensable ouvrage pour tout comprendre sur le sujet. Pour le commander cliquez ici
Gaullisme et antigaullisme
Les gabarres de Bergerac Vers 1850, le transport fluvial assurait 60 % des échanges de marchandises entre Bergerac et Bordeaux. Le vin représentait la plus grosse part du trafic, jusqu’à l’apparition du phylloxéra et la (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia