Arkheia, revue d'histoire

22 août 1914 : 2500 soldats tarn-et-garonnais tués en Belgique

Par Jean-Philippe Cros
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Première Guerre mondiale
Page précédente


(...) douceur de la température, les colonnes qui montent au pas lent des chevaux, tout cela cheminant dans la fausse quiétude de la forêt.

Le traquenard

Le traquenard allemand va fonctionner à merveille. Le 20e débouche de la forêt, et aperçoit le clocher d’Ochamps. La fusillade éclate, les allemands retranchés, font un massacre des Tarn-et-Garonnais. Les français sont lancés à l’assaut par vagues que déciment les mitrailleuses. Un bataillon du 11e RI est appelé en renfort et tout en se faisant étriller, force les allemands aux dispositions de retraite. Mais ces derniers ont par ailleurs encerclé l’ensemble du dispositif français et l’artillerie s’est faite surpendre en pleine forêt, perdant 27 de ses canons, sur 36 ! En ce 22 août 14, les deux régiments montalbanais vont perdre 2500 hommes ! Le colonel Détrie, qui commande le 20e, voyant son régiment se dissoudre sous la mitraille, choisit plutôt la mort... On imagine le champ de bataille ! Partout des morts, des blessés agonisants...

Plus que quelques rares survivants qui s’entraident comme ils peuvent, d’autres qui vont survivre isolés dans les forêts ! Le reste est mort ! D’ailleurs les cimetières à croix blanches de cette région de Belgique, qui portent gravés les noms des gars d’ici, témoignent encore de ce massacre.

De cette horreur, seul l’Etat-major est coupable et pourtant, il va laisser naître à bon prix la légende de la faiblesse des gens du Midi en première ligne ! « Les méridionaux ont lâché ! »... disait-on alors. Joffre, né à Rivesaltes, partageait-il cet avis ? Toujours est-il qu’il changera ensuite beaucoup de képis à feuilles de chêne, dont les errements sur le terrain ont coûté au pays des centaines de milliers de morts en quelques semaines.

Finalement, ce sont les allemands qui ont reconnu au moins le courage des gars de Montauban, de Caussade ou de Castelsarrasin, ainsi qu’en témoigne un colonel : « Comment fut-il possible au 20e RI qui avait subi de si lourdes pertes sous le feu de notre artillerie à la sortie de la forêt de Luchy... ait réussi à tourner notre position d’Ochamps. Si réellement le 20e a combattu seul, il peut être doublement fier de ses lauriers ! » L’hommage des adversaires est venu bien avant la reconnaissance française du courage des soldats du Midi... 

Page précédente


Réagir à cet article 2 Messages de forum
  • concerne 1916 et Verdun :
    15 juillet 2010 11:41, par Gerbet
    VERDUN en 1916 : je recherche tout témoignage,d’enfants , petits enfants de soldats, sur Verdun en 16, ou 15 et 16, ou janvier à août 16, en ce qui concerne mon grand-Père, mort à Verdun, que ses amis survivants ont décrit sur le front et dont ils ont ramené des effets ; les années passent et s’il reste des témoignages de descendants, merci d’avance >>> nom de mon Grand-père Claude SEGUIN , Lyon-Villeurbanne. 0684333101 ;
    Répondre à ce message
  • 22 août 1914 : 2500 soldats tarn-et-garonnais tués en Belgique
    12 juillet 2012 12:24, par grognet detrie
    Bonjour à tous, Je recherche toutes informations sur cette bataille ainsi que sur mon grand-père Henri Détrie. Mort au champs d’honneur, Je regroupe tous ses souvenirs dans un livre. Avec mes remerciements anticipés. Jean-Louis Grognet(Détrie) grognet.jl@sfr.fr
    Répondre à ce message

| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Les prisons militaires
Découvrez le blog de Jacky Tronel
Gaullisme et antigaullisme
Edito Personne n’a oublié la violence de la tempête Klaus qui s’est abattue le 24 janvier 2009 sur le Grand Sud - Ouest ? À l’heure des comptes, le bilan est lourd : 12 morts, plus de 600 000 sinistrés et (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia