Arkheia, revue d'histoire

3e journée Manuel Azaña : les 23 au 25 octobre 2008

Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Agenda

Les 23, 24 et 25 octobre 2008

En invité Gregorio Peces-Barba (professeur de philosophie du droit, co-rédacteur de la Constitution espagnole, ancien président du Congrès des Députés).

- Projection 14 H 30 > jeudi 23 octobre > 14 h 30projection du film « El laberinto del Fauno » (Le labyrinthe de Pan) du réalisateur espagnol Guillermo Del Toro proposée aux collégiens au « Local » route de Montech à Montauban.

Danses et musiques > jeudi 23 octobre > 20 h 30 Première partie : Mirada / Spectacle de danses, projections et musiques autour du thème de la Guerre Civile et de la République espagnole.

Deuxième partie : Color Flamenco (Spectacle de musiques, danses et chants flamencos interprétés par la Compagnie andalouse La Tomillo).

- Représentations et Colloque > vendredi 24 octobre 11 heures : Inauguration des "Journées Manuel Azaña" au Théâtre Olympe de Gouges de Montauban.

14 h 15, pour les scolaires : représentations en journées « Une nuit à grenade ».

14 h à 18 heures - première session du colloque « Azaña et la question laïque » à l’Ancien Collège, avec Gregorio Peces-Barba.

20 h 30 « canciones populares españolas » par Vicente Pradal avec Servane Solana (voix) et Gilbert Clamens (guitare) au Théâtre Olympe de Gouges de Montauban.

- Hommage et Colloque > samedi 25 octobre A 10h30, cérémonie d’hommage sur la tombe de Manuel Azaña avec inauguration d’une stèle mémorial au cimetière municipal de Montauban (voir le plan ci-joint)

12h30 - Banquet républicain en présence des autorités espagnoles et françaises (Marchès gare de Montauban, réservation auprès d’Isabelle Audouy à isabelle.audouy@orange.fr)

15 heures -seconde session du colloque « Azaña et la question laïque » à l’Ancien Collège.

18 h 30 : Clôture des Journées Manuel Azaña



| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Claude Campanini, le témoignage d’un déporté de Buchenwald
Issu d’une famille d’immigrés italiens qui se sont installé dans le Sud-Ouest de la France, Claude Campanini entre en résistance après avoir été recruté par son instituteur, Lucien Loubradou. Membre de la 12e compagnie de l’Armée secrète, à Moissac (Tarn-et-Garonne), il est finalement arrêté en 1943 et déporté dans le camp de concentration de Buchenwald. Il livre ici un témoigne unique et saisissant sur ses années au coeur du système concentrationnaire nazi.
1940, le Sud-Ouest dans la tourmente
Ils ont su dire NON. Paroles de (...) François Icher et Pierre Laborie, Ils ont su dire NON. Paroles de Résistants, Paris, éditions de La Martinière, 2008, 256 pages. Pendant longtemps a triomphé une vision politique et militaire de la (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia