Arkheia, revue d'histoire

Abonnement

Offrez-vous l’abonnement à Arkheia, la revue d’histoire contemporaine du Sud-Ouest et bénéficiez des avantages abonnés

Abonnement particulier 2011/ 1 an / 1 numéro double ou deux numéros simples (et n° spécial ou hors série offert aux abonnés exclusivement) 20 €

[soit 11 € de prix préférentiel fait aux abonnés + 9 € de frais dont port inclus]

Abonnement institutions / 1 an / 50 €

[Bibliothèques, médiathèques, centre d’archives, musées, etc.]

Abonnement de soutien à Arkheia / 1an / 60 €

L’association Arkheia regroupe un collectif d’historiens, universitaires, journalistes, étudiants, enseignants du secondaire et d’érudits locaux totalement bénévoles. Ce groupe très ouvert oeuvre depuis maintenant 10 ans, dans les archives départementales, chez les particuliers, dans les associations du grand Sud-Ouest, recueillent des témoignages de témoin clé comme d’anonyme pour mettre à jour notre histoire locale, notre patrimoine commun régional. Ce n’est que par la contribution de nos lecteurs et plus particulièrement par leur abonnement que ces recherches et surtout la publication de la revue Arkheia est rendue possible.

Par virement bancaire cliquez sur le formulaire

HTML - 16.1 ko

ou en adressant votre chèque libellé à Arkheia au 5, boulevard Marceau-Faure F-82100 Castelsarrasin (France).


| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Claude Campanini, le témoignage d’un déporté de Buchenwald
Issu d’une famille d’immigrés italiens qui se sont installé dans le Sud-Ouest de la France, Claude Campanini entre en résistance après avoir été recruté par son instituteur, Lucien Loubradou. Membre de la 12e compagnie de l’Armée secrète, à Moissac (Tarn-et-Garonne), il est finalement arrêté en 1943 et déporté dans le camp de concentration de Buchenwald. Il livre ici un témoigne unique et saisissant sur ses années au coeur du système concentrationnaire nazi.
Les camps d'internement français
Vichy s’est-il voulu régionaliste (...) « Des gouverneurs seront placés à la tête des grandes provinces fran-çaises et ainsi l’administration sera concentrée et décentralisée ». Cette déclaration de Pétain, dès le 11 juillet 1940, indique (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia