Arkheia, revue d'histoire

Fallières : président abolutionniste

Par Marie Bardiaux-Vaïente
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Arkheia 23-24
Auteur : Marie Bardiaux-Vaïente est doctorante en histoire (Bordeaux-III), et professeure des écoles.

1906‐1908 : alors que l’Assemblée est en ébullition à cause du projet d’abrogation de la peine de mort défendu par le président Armand Fallières, l’affaire Soleilland éclate. Le nouveau chef de l’État et ancien sénateur du Lot-et-Garonne Fallières se retrouve tiraillé entre ses convictions et une opinion publique manipulée par une campagne de presse délétère d’une ampleur jamais égalée.

Au début du xx e siècle, cela fait plus de cent cinquante ans que philosophes et humanistes prennent position sur la question du châtiment suprême. Paradoxalement, en France, la législation n’a pas progressé. L’une des causes de cette distorsion est l’accumulation des désordres et des instabilités politiques. L’abolition de la peine de mort ne peut être juridiquement votée en temps de guerre, de troubles, sous des régimes politiques fragiles ou reposant sur une force non démocratique.

Pour lire la suite... commander notre numéro en version papier ou numérique.



| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Claude Campanini, le témoignage d’un déporté de Buchenwald
Issu d’une famille d’immigrés italiens qui se sont installé dans le Sud-Ouest de la France, Claude Campanini entre en résistance après avoir été recruté par son instituteur, Lucien Loubradou. Membre de la 12e compagnie de l’Armée secrète, à Moissac (Tarn-et-Garonne), il est finalement arrêté en 1943 et déporté dans le camp de concentration de Buchenwald. Il livre ici un témoigne unique et saisissant sur ses années au coeur du système concentrationnaire nazi.
Vichy, Etat occitan ? Quand l’armistice met un terme à la Débâcle, au début de la quatrième semaine de juin 1940, la situation militaire de la France conduit à la création d’un État divisé, dont seule la partie méridionale est (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia