Arkheia, revue d'histoire

Fusillés de Cahors : devoir de mémoire et droit à l’oubli

Par Cécile Vaissié
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Arkheia 25-26-27
Auteur : Cécile Vaissié est professeure des universités (Rennes-II). Elle a publié dans la revue Arkheia une contribution remarquée sur un tabou cadurcien qui n’a pas manqué de soulever l’intérêt. "Cahors : les 15 fusillés du 20 août 1944" (n°23-24, 2011).
Page précédente


(...) jamais existé », tandis que toutes les sources gênantes du passé sont détruites . En URSS, il a ainsi fallu attendre la fin des années 80 pour que les purges staliniennes, partiellement évoquées sous Khrouchtchev, commencent à être réellement explorées.

Pour lire la suite, abonnez-vous de suite à Arkheia 

Page précédente



| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
D’un totalitarisme à l’autre... Les liaisons dangereuses de la Ligue des droits de l’homme
A lire : La Ligue des droits de l’homme adopta très tôt une attitude complaisante à l’égard du régime bolchevik. Retour sur l’histoire méconnue d’une certaine gauche qui, selon le mot de George Orwell, fut « antifasciste mais pas antitotalitaire ».
La seconde "patrie" de Manuel Azaña Un des derniers textes signés par Manuel Azaña est la lettre en forme de cri de détresse envoyée de Montauban, le 27 juillet 1940, à Pierre Laval, chef du gouvernement de Vichy, à la suite de l’ (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia