Arkheia, revue d'histoire

In Memoriam Étienne Roda-Gil

Par Max Lagarrigue
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Arkheia n°17-18
Auteur : Max Lagarrigue est historien, journaliste, directeur de la revue Arkheia. Ses derniers ouvrages 1940, la Belgique du repli : L’histoire d’une petite Belgique dans le Sud-Ouest de la France (Hainaut, 2005) et 99 questions sur…les Français sous l’Occupation (CNDP, 2007).

(...)  Vivant avec sa famille dans une grande précarité, le jeune Esteva est atteint par le scorbut et il ne doit qu’à la ténacité de sa mère de pouvoir conserver ses dents grâce à une petite ration de citron qu’elle obtient au prix d’autres privations. En 1953, la famille quitte finalement le Sud-Ouest pour Antony, au sud de Paris. Adolescent et bon élève, Etienne entre au prestigieux lycée Henri-IV et rencontre, à peine âgé de 15 ans, Nadine Delahaye, élève à Fénelon, un autre grand lycée du Quartier latin, réservé au jeunes filles de bonne famille. Elle deviendra son épouse et la compagne de toute sa vie. Plus tard licencié es lettres, grand admirateur de Louis-Ferdinand Céline, il écrit quelques manuscrits, tous refusés, et prend finalement la route de Londres afin d’échapper à l’incorporation en plein conflit algérien. Cet exil lui coûte la nationalité française et lui interdit d’enseigner. Apatride, il vit du soutien d’amis libertaires et milite au sein de la CNT espagnole en exil (il participe notamment à son congrès de 1961 à Limoges). Il devient tour à tour visiteur médical, professeur d’espagnol puis assistant à la Sorbonne , des emplois alimentaires de courte durée… Intéressé par la Chine de Mao à laquelle il accorde une visite, tout à la fois fasciné par l’histoire soviétique et hérissé par les dégâts du stalinisme, Roda-Gil écrit sur la musique du Chant des partisans, une marche bolchevique, les paroles de la Makhnovtchina, un hymne à la gloire des soldats anarchistes de Nestor Makhno. Son engagement politique très enraciné ne le dissuade nullement de s’essayer à une carrière de chanteur, de pilote de rallyes ou d’animateur de soirées privées dans des boites à la mode comme le Bus-Palladium. Ces tentatives successives ne connaissent guère de lendemain, jusqu’au jour où il fait très fortuitement la rencontre de Paul-Alain Leclerc, plus tard connu sous le nom de « Julien Clerc ». Roda-Gil se concentre alors sur l’écriture et la composition, délaissant l’interprétation. De cette collaboration pas toujours sereine, naissent les premiers succès du parolier. En pleine révolte estudiantine de Mai 68, ce sera La Cavalerie, puis suivront Ce n’est rien (1971) et Si on chantait (1972). Avec le Lac Majeur, il lance dans une deuxième carrière, française cette fois, Mort Shuman. Il guide les premiers pas d’Alain Chamfort et il est sollicité par Barbara (Le Bourreau, 1973), par Christophe (Épouvantail et Mal, 1973), par France Gall (Caméléon et Chasse-neige, 1971) et par Nicoletta (Les mendiants d’amour et Marseille Sana, 1971). Il écrit également les deux derniers succès de Claude François Alexandrie Alexandra et Magnolias for ever (1978). Malgré des collaborations avec Gérard Lenorman et Catherine Lara, le début de la décennie suivante lui est moins favorable : il rebondit en écrivant les succès de Vanessa Paradis Joe le taxi, (...)


| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Nous recherchons des correspondants locaux !
La revue Arkheia s’intéresse à l’histoire du Grand Sud-Ouest, elle recherche des correspondants locaux pour participer à son animation et sa rédaction. Si vous avez un goût pour l’histoire de votre département ou que vous effectuez déjà des recherches sur des événements survenus durant le XXe siècle... Rejoignez-nous ! Nous recherchons particulièrement des correspondants dans l’Aveyron, Gers, les Landes, le Lot, le Lot-et-Garonne, l’Ariège, sans toutefois être exhaustifs (région Aquitain, Languedoc-roussillon, Midi-Pyrénées et Limousin). Abonnement offert à la revue pour tous les correspondants.
1940, le Sud-Ouest dans la tourmente
Reims et Verdun, Impressions d’un (...) Je vous propose dans cette conférence quelques impressions éprouvées lors d’un voyage récent sur le front de guerre français. De toutes les difficultés rencontrées avant de venir vous en parler, une (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia