Arkheia, revue d'histoire

In Memoriam Étienne Roda-Gil

Par Max Lagarrigue
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Arkheia n°17-18
Auteur : Max Lagarrigue est historien, journaliste, directeur de la revue Arkheia. Ses derniers ouvrages 1940, la Belgique du repli : L’histoire d’une petite Belgique dans le Sud-Ouest de la France (Hainaut, 2005) et 99 questions sur…les Français sous l’Occupation (CNDP, 2007).
Page précédente


(...) Marilyn et John, Maxou, Manolo manolette. Grand prix de la Sacem en 1993, Roda-Gil obtient également le prix Vincent Scotto pour la chanson Utile dont le titre définissait, selon lui, le caractère politique de son entreprise artistique.

Entre temps et par l’entremise de Philippe Constantin, Etienne Roda-Gil avait fait la rencontre de Roger Waters, le fondateur de Pink Floyd. Une longue amitié s’ensuivit et cristallisa sur le projet, dès 1988, d’écrire un opéra, « Ça Ira », dont il ferait le livret et pour lequel sa femme Nadine, morte d’une leucémie en 1990 – drame dont Roda-Gil ne se releva jamais – dessinerait les décors et définirait l’ambiance. « Ça Ira » s’embourba mais, par amitié pour ce « lyricist au cœur de Catalan » auquel il n’a cessé de rendre hommage depuis, Roger Waters monta finalement le spectacle en Angleterre et il en a fait publier l’enregistrement au début de l’année 2005 chez Sony Music.

Roi de la formule – Jacques Chirac le salua en tant que « faiseur de mots » – Roda-Gil était un véritable écrivain : auteur d’essais, de romans et de recueils de poésie, il adapta également L’Idiot de Dostoïevski pour le cinéaste Andrezj Zulawski. Gardien de la mémoire des vaincus, il n’était pas avare en amitié et les Montalbanais qui ont pu le connaître garderont le souvenir de son intelligence et de son humanité.

POUR LIRE LA SUITE DE CETTE CONTRIBUTION, vous pouvez commander ce numéro ou vous abonnez à la revue dans la rubrique kiosque.  

Page précédente



| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Nous recherchons des correspondants locaux !
La revue Arkheia s’intéresse à l’histoire du Grand Sud-Ouest, elle recherche des correspondants locaux pour participer à son animation et sa rédaction. Si vous avez un goût pour l’histoire de votre département ou que vous effectuez déjà des recherches sur des événements survenus durant le XXe siècle... Rejoignez-nous ! Nous recherchons particulièrement des correspondants dans l’Aveyron, Gers, les Landes, le Lot, le Lot-et-Garonne, l’Ariège, sans toutefois être exhaustifs (région Aquitain, Languedoc-roussillon, Midi-Pyrénées et Limousin). Abonnement offert à la revue pour tous les correspondants.
1940, le Sud-Ouest dans la tourmente
Reims et Verdun, Impressions d’un (...) Je vous propose dans cette conférence quelques impressions éprouvées lors d’un voyage récent sur le front de guerre français. De toutes les difficultés rencontrées avant de venir vous en parler, une (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia