Arkheia, revue d'histoire

Jacques Godechot un lorrain à Toulouse partie 2 (suite)

Par Paul Arrighi
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Seconde Guerre mondiale

Page suivante

2°) Un historien usant de la panoplie complète des genres de l’écriture historique

Jacques Godechot, et cela n’est pas donné à tous les historiens usa de la palette de tous les genres historiques. La plupart de ses ouvrages généraux ont poli et amélioré les connaissances qui lui avaient apporté la réalisation de sa thèse initiale et de ses travaux sur l’Atlantique. Sur les « vingt cinq livres, plus de deux cent articles de fond, sans parler des chroniques et de plus de deux milles comptes rendus d’ouvrages » qu’a réalisées au cours de sa vie ce travailleur acharné, l’on peur appréhender les catégories :

- D’abord, la première catégorie des livres majeurs sur l’histoire du cycle révolutionnaire. Ce sont , l’équivalent de ce que l’on nommerait de Droit des « traités » , prenant appui sur ses thèses fondatrices et portant sur le cadre général de la période révolutionnaire, son domaine de prédilection. J’en citerai trois qui font partie de ses chefs d’œuvre. Rendons honneur au chef d’œuvre, il s’agit de l’ouvrage intitulé : « La grande Nation- L’expansion révolutionnaire de la France dans le monde de 1789 à 1799 ». Ce livre paru en 1956 a été réédité en 1983 et est devenu un classique de l’histoire des révolutions en Europe. « Il montre que la Grande Nation est à l’origine du nationalisme (…) le nationalisme pour la Grande Nation, c’est l’expansion révolutionnaire, la libération des peuples, mais pour ceux-ci bien souvent, cette libération était synonyme d’oppression militaire. »

- L’autre élément essentiel de la période a consisté à l’entrechoc entre poursuite d’une hégémonie française en Europe par le contrôle des « Républiques sœurs » et le refus opposée à celle-ci par la « thalassocratie Britannique » incarnée par William Pitt dit « le jeune » qui fut au pouvoir durant la majeure partie de la période révolutionnaire.

- Le deuxième grand classique de Jacques Godechot se nomme : Les Révolutions (1770-1799) et a été publiée d’abord en 1963 puis en 2004 dans la collection prestigieuse « Nouvelle Clio » aux Presses Universitaires de France. Il s’agit d’une somme accompagnée de tous les évèments bibliographiques et indications de méthode indispensables à tout candidat à un concours de recrutement d’enseignement d’histoire ou à tout lecteur éclairé qui souhaiterait se documenter sur ce sujet avant de se lancer dans une approche plus détaillée par exemple l’histoire de sa commune pendant la Révolution.

- Le Troisième grand classique montre les qualités d’agilité d’esprit de cet historien puisqu’il porte sur la : « La Contre Révolution ». Cet ouvrage fut publié en 1961, au moment ou l’Organisation de l’armée secrète (OAS), s’efforçait par des moyens violents comme des attentats ou des « plasticages » de faire obstacle aux négociations menées (...)


Page suivante


| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Hitler à Paris, juin 1940
Un ouvrage majeur à découvrir : Hitler à Paris, juin 1940 (Tiresisas éditions) de notre collaborateur, l’historien Cédric Gruat.
Gaullisme et antigaullisme
Des français au camp de Gurs en 1940 (...) Une « Allée des Internés » aux 27 colonnes du souvenir, inaugurée le 23 octobre dernier, complète le mémorial national du camp d’internement de Gurs. Elles symbolisent les plus de 60 000 hommes, femmes (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia