Arkheia, revue d'histoire

Jacques Godechot un lorrain à Toulouse partie 2 (suite)

Par Paul Arrighi
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Seconde Guerre mondiale

(...) par gouvernement du général de Gaulle avec le front de libération nationale (FLN). Dans cet ouvrage aussi limpide que savant : « Jacques Godechot étudie l’autre face de la Révolution, celle des opposants. Il sépare les théoriciens, un Burke, l’initiateur, un De Maistre, qui voit dans les évènements la main de la Providence ». Godechot souligne qu’à l’exception de Châteaubriant, les théoriciens se tinrent à l’écart des mouvements et que ceux-ci furent le plus souvent spontanés, sans lien en tout cas avec les doctrines alors élaborées. »

- La deuxième catégorie d’ouvrage allie la connaissance de l’histoire et avec une connaissance parfaite des institutions et des constitutions .Nombre d’étudiants ont ainsi commencé à connaître les constitutions de la France dans le petit ouvrage mainte fois réédité dans la collection Garnier Flammarion. qui se nomme : « Les constitutions de la France depuis 1789 » Mais cette connaissance des constitutions a été élargie par Jacques Godechot aux instititutions. Le livre magistral dans ce domaine a été publié en 1951 et se nomme : « Les institutions de la France sous la Révolution et l’Empire. ». C’est une vraie pépite pour toute personne curieuse de connaître et de travailler sur la période de ces institutions mouvantes. Cet ouvrage nous dit Georges Burdeau : « Une description qui rend compte, en même temps que de leurs structures, de tous les courants intellectuels, sociaux et économiques qui alimentent la vie. Ainsi considérées, les institutions cessent d’apparaître comme une superstructure (…) pour devenir ce qu’elles sont vraiment, un cadre de vie, tributaire de l’ambiance historique et puisant en elles la sève qui les fait, selon le cas, robustes ou languissantes. »

- La troisième catégorie correspond à des livres thématiques d’une lecture aisée. Ainsi Jacques Godechot n’a pas manqué de traiter dans la belle collection : « Les trente journées qui ont fait la France : un passionnant la « La prise de la Bastille, le 14 juillet 1789 » puis dans la collection « la vie quotidienne sous le directoire » sur sa période préférée et alors bien mal connue du Directoire.

- La quatrième catégorie correspond à un pays ou il s’était déplacé dans sa jeunesse et avait noué des contacts avec les plus grands historiens italiens. C’est un pur chef d’œuvre, à la fois de connaissance approfondie de l’histoire italienne qu’a réalisé Jacques Godechot avec le livre : « Histoire de l’Italie moderne (tome 1) Le Risorgimento (1770-1870) » Nul n’était mieux placé que lui pour comparer la profonde différence entre les deux phases révolutionnaires et la différence de tempo entre les deux Nations : La Française voit confluer révolution politique, transformations sociale et tentative d’exportation de la Révolution en Europe et l’Italie dont les structures agraires du Nord et du Sud sont (...)



| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
En vente sur ce site
1940, la Belgique du repli. L’histoire d’un petite Belgique dans le Sud-Ouest de la France (100 photos et 50 témoignages inédits).
Adrien Alary, itinéraire d’un radical-soci Né le 9 novembre 1897 à Ginals (Tarn-et-Garonne), décédé le 8 septembre 1982 à Castelsarrasin ; agent d’assurances. Militant et conseil municipal radical-socialiste à Castelsarrasin de 1929 à 1941, puis (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia