Arkheia, revue d'histoire

Jacques Godechot un lorrain à Toulouse partie 2 (suite)

Par Paul Arrighi
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Seconde Guerre mondiale
Page précédente


(...) à faire le procès indistinct des Lumières, de l’historiographie de la troisième République et surtout des jacobins mais dont les objectifs politiques inavoués étaient plus du ressort du combat idéologique « antitotalitaire », Jacques Godechot, trop connaisseur des faits et de leur complexité refusa avec dédain ce « révisionnisme » qui a eu pour conséquence un affaiblissement du rayonnement de la Révolution française et des idéaux des lumières et de la grandeur de l’idée républicaine au bénéfice d’un antitolitarisme proclamatoire de circonstance. En effet même dans le monde du cinéma le film de Wajda sur Danton s’il règle en fait des comptes avec le général Jaruzelski ne saurait être regardé comme un œuvre historique honnête sur la période Ce film tiré d’une pièce de théâtre préfère faire de Robespierre une préfiguration sournoise et sombre de Lénine, alors que le rôle révolutionnaire de Danton n’est jamais replacé dans son vrai contexte historique. Les partisans de l’ « histoire « révisionniste » eurent tout l’appui des nouveaux médias et la facilité que trouvent toujours les condamnations simplistes ; Jacques Godechot sans jamais excuser les fautes et les excès propres à toute Révolution refusa d’en tirer des conséquences réactionnaires et d’en condamner le grand élan émancipateur qu’elle portait dans le même mouvement dialectique de l’histoire humaine.

- Le quatrième élément est à la confluence du civisme et de la générosité. En effet Jacques Godechot avait pris les dispositions testamentaires nécessaires pour faire don de sa précieuse bibliothèque personnelle au "Musée de la Révolution" à Vizille. Les passionnés de l’époque Révolutionnaires ne manqueront pas en visitant cette jolie vile de découvrir quelques « pépites historiques » dans les papiers du maître Lorrain et Toulousain.

Retour aud ébut de l’article 

Page précédente



| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
La légende du bromure durant la Drôle de guerre
Mobilisé sur le front, Albert Lefèvre participe à la rédaction des journaux régimentaires. Destinée à maintenir le moral des troupes, cette presse le fait l’écho de l’utilisation du bromure. Une substance qui permettrait de réduire la virilité des permissionnaires.
Les Hommes politiques du Sud-Ouest
Entretien avec Pierre Lefranc. À la (...) De Pierre Lefranc, chef de cabinet de cabinet du président du Conseil Charles de Gaulle en 1958 puis, au cours des premières années de la Ve République, l’un des ses proches collaborateurs, on retient (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia