Arkheia, revue d'histoire

Jean Rounault : un Toulousain d’adoption déporté en URSS

Par Jean-Louis Panné
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Arkheia 23-24
Auteur : Jean-Louis Panné est historien et éditeur chez Gallimard, il est notamment l’auteur de Boris Souvarine, le premier désenchanté du communisme (Robert Laffont, 1993) et Jan Karski, le roman et l’histoire (éditions Pascal Galodé, 2010).

Venu de Roumanie pour étudier, Rainer Biemel dit Jean Rounault (1910-1987) fut dès 1926 élève au lycée Gambetta (Toulouse), puis étudiant à la Sorbonne. Son antinazisme lui valut d’être inquiété par la Gestapo en 1940 : il dut quitter Paris pour se réfugier à Toulouse, y bénéficiant de l’aide de nombreux amis. Rentré en Roumanie en 1941, il fut déporté en URSS en janvier 1945, avec environ 70 000 autres Roumains d’origine germanique. Son histoire est aussi celle de la mère d’Herta Müller. Prix Nobel de littérature 2009, celle-ci a consacré son livre : « La Bascule du souffle » à cette déportation oubliée à travers le personnage d’un ami poète qui subit le même sort.

Jean Rounault, auteur de Mon ami Vassia. Souvenirs du Donetz, initialement paru en 1949 aux éditions Sulliver et récemment réédité, eut un itinéraire singulier. Né en Roumanie en 1910 dans une famille d’origine luxembourgeoise, Rainer Samuel Biemel – son identité officielle – fit une partie de ses études secondaires à Toulouse puis des études de philosophie à la Sorbonne, avant de se lancer dans le journalisme, écrit et parlé. Une initiation culturelleSes années toulousaines comptèrent beaucoup dans sa formation. Interne au lycée Gambetta à partir de 1926, il eut comme professeur Jean Baby (voir encadré p. 32). Il y rencontra des professeurs qui l’initièrent à la philosophie, comme M. Bouvard. Surtout, ce qu’il appelle joliment son « noviciat », qui le fit devenir « peu à peu français », furent des années de découverte qui enchantèrent son existence : « Grâce à André Ferran qui fut mon professeur de première et resta un ami, j’appris ce que fut la recherche de Baudelaire, la poésie de Racine et de Nerval et l’écriture des classiques. » Professeur de latin, André Ferran avait en effet soutenu une thèse sur Baudelaire.

Pour lire la suite... commander notre numéro en version papier ou numérique.



| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Arkheia : Pensez à vous réabonner pour 2012
Avec la parution de nos numéros Les fusillés de la Libération et le hors série Azaña 4-5, nous clôturons l’abonnement 2011. Pour poursuivre votre abonnement pour 2012, n’attendez pas, renvoyez-nous dès aujourd’hui votre demande auquel est jointe votre chèque de 20 euros à Arkheia, 5 bld Marceau-Faure, 82100 Castelsarrasin. Vous pourrez ainsi recevoir en avant-première le numéro spécial Enfance brisée, enfance cachée. Le sort des enfants juifs dans le Sud-Ouest (n°25-26), à paraître au printemps 2012.
Les camps d'internement français
Mémoires libertaires de la Seconde (...) La fin de la Guerre civile espagnole n’a pas signifié la paix, mais la continuation d’une sanglante répression de la part des vainqueurs. Le poteau d’exécution, les longues condamnations à la peine de (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia