Arkheia, revue d'histoire

Juin 40 : la négociation secrète de Jean-Piere Besse et Claude Pennetier

Par Guillaume Bourgeois
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Critiques de livres
Page précédente


(...) otage par les Allemands, il devînt sous la plume d’Aragon l’homme qui chantait « sous les balles », un héros communiste parfait dont de centaines de rues portent le nom à travers la France. Qui était Armand ? Un militant de l’appareil « des cadres », identifié en 1982 par Claude Pennetier comme étant Edmond Foeglin, membre discret de cette police politique interne au PCF. Pourquoi donna-t-il Péri ? Pour se sortir des griffes entre lesquelles il s’était laissé enserré et pour éviter un effondrement en chaîne. À moins que par vengeance … Foeglin retrouva ensuite sa place au sein dudit appareil ; il vécut jusqu’à sa mort dans le fief communiste du Blanc-Mesnil et fut notoirement protégé par Jacques Duclos. À partir de cette enquête qui mériterait d’être poussée plus loin, on brûle d’inférer sur mille autres sujets qui ne sont point ici traités : la part constitutive du mensonge dans la gestation des mythologies, la capacité de la société politique à les déployer à travers l’imaginaire collectif et celle de la société civile à les légitimer comme des fragments d’histoire.

JEAN - PIERRE BESSE ET CLAUDE PENNETIER | Juin 40 : la négociation secrète, Éditions de l’Atelier, 2006, 207 pages avec index | 

Page précédente



| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Arkheia : Pensez à vous réabonner pour 2012
Avec la parution de nos numéros Les fusillés de la Libération et le hors série Azaña 4-5, nous clôturons l’abonnement 2011. Pour poursuivre votre abonnement pour 2012, n’attendez pas, renvoyez-nous dès aujourd’hui votre demande auquel est jointe votre chèque de 20 euros à Arkheia, 5 bld Marceau-Faure, 82100 Castelsarrasin. Vous pourrez ainsi recevoir en avant-première le numéro spécial Enfance brisée, enfance cachée. Le sort des enfants juifs dans le Sud-Ouest (n°25-26), à paraître au printemps 2012.
1940, le Sud-Ouest dans la tourmente
Architecture et maladie mentale (...) Comme bon nombre d’asiles, le quartier psychiatrique fut édifié après le vote de loi de 1838 -en 1860 plus exactement-. Le bâtiment principal, la disposition des pavillons annexes répondent à des (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia