Arkheia, revue d'histoire

L’Express, Les 50 qui font bouger Montauban, 13/12/2004

Par Letizia Dannery
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Revue de presse

Les 50 qui font bouger Montauban

Max LAGARRIGUE. A 31 ans, ce jeune historien titulaire d’un doctorat a déjà plusieurs ouvrages à son actif, la plupart écrits autour de son sujet de prédilection : le communisme vert. Originaire de Castelsarrasin, il enseigne à Sciences po Paris, puis au lycée de Montauban, collabore aux pages culture de La Dépêche du Midi tout en animant Arkheia, la revue d’histoire qu’il a créée en 1999. Vendue en kiosque, cette publication trimestrielle confronte la grande histoire contemporaine à un exemple local. C’est dans cette démarche éditoriale que, le 6 novembre dernier, Max Lagarrigue a organisé un colloque autour de Manuel Azaña, le président républicain qui se réfugia à Montauban après la guerre d’Espagne et mourut ici en 1940.



| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Pierre Lefranc avait ses attaches en Corrèze
Pierre Lefranc est mort. L’un des barons du gaullisme s’est éteint le 7 janvier 2012. L’occasion pour Arkheia d’exhumer de ses archives l’entretien qu’il nous avait accordé dans notre numéro 7-8-9 dédié au gaullisme et à l’antigaullisme dans le Sud-Ouest. (n°7-8-9). Notre correspondant en Corrèze Gilbert Beaubatie nous rappelle également que l’ancien résistant gaulliste avait ses attaches dans le Sud-Ouest, plus particiulièrement à Brive.
Les Hommes politiques du Sud-Ouest
Le sort des enfants juifs du Lot Margot, Denise, Jean-Claude, Charles et Pierre n’avaient pas dix ans lorsque la mort se mit à leurs trousses. Réfugiés dans le Lot où, parmi tant d’autres, leurs familles trouvèrent une planche après (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia