Arkheia, revue d'histoire

LDH : les liaisons dangereuses de la Ligue des droits de l’homme

Par Max Lagarrigue
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Opinion, débats
Auteur : historien, directeur et cofondateur de la revue Arkheia. il est également journaliste à La Dépêche du Midi.
Page précédente


(...) --- NOTES

- 1. En 1899, la Ligue compte déjà 8.000 adhérents.
- 2. Dix ans avant la naissance de la LDH, Clemenceau avait formellement créé une Société des droits de l’homme et du citoyen au siège du GODF. Depuis 1877, le GODF s’est, en outre, détaché pour partie de ses origines anglo-saxonnes. Les références systématiques du rituel « au Grand Architecte de l’Univers » sont supprimées et il n’est plus nécessaire de jurer sur la Bible pour en devenir membre.
- 3. François Furet, Le Passé d’une illusion. Essai sur l’idée communiste au XXe siècle, Paris, Robert Laffont/ Calman-Lévy, 1995, p. 277. 4. Voir à ce titre Gilles Manceron, Madeleine Rebérioux, Droits de l’homme combats du siècle, Paris, Le Seuil, 2004.
- 5. Extrait de l’ouvrage de Christian Jelen, L’Aveuglement. Les socialistes et la naissance du mythe soviétique, Paris, Flammarion, 1984, pp. 33-40.
- 6. François Furet, Le Passé d’une illusion, op. cit., p. 77.
- 7. Bulletin de la Ligue des droits de l’homme n°3 (1er février 1919), n°4 (15 février 1919), n°5-6 (1-15 mars 1919).
- 8. Bulletin de la LDH n°3, 1er février 1919, p. 102.
- 9. Ibidem, n°3, 1er février 1919, p. 104.
- 10. Ibidem, M. Eck, officier interprète à la mission russe, p. 110.
- 11. L’Humanité du 16 avril 1998. Intervention qui en réalité fut minime.
- 12. Cf.Yves Santamaria, L’Enfant du malheur. Le Parti communiste français dans la lutte pour la paix, 1914-1947, Seli Arsan, 2002.
- 13. Emmanuel Naquet, « La LDH dans l’entre-deux-guerres : entre pacifisme et antifascisme », in G. Manceron, M. Rebérioux, Droits de l’homme combats du siècle, op. cit., p. 175.
- 14. Boris Souvarine, Staline. Aperçu historique du bolchevisme, Paris, Plon, 1935. Après le refus de Gallimard, il faut de nombreuses interventions pour que Plon accepte de publier le manuscrit.
- 15. Déjà informé par des amis proches, Gide entreprit un voyage en URSS entre le 17 juin et le 22 août 1936. Arrivé le jour du décès de Gorki, l’écrivain français tînt un rôle à la mesure de l’importance que lui accordait le régime soviétique. Sur la Place Rouge, il est invité à prononcer l’éloge funèbre aux obsèques de l’écrivain soviétique, en présence de Staline et des dignitaires du Parti.
- 16. M. Yvon, L’URSS telle qu’elle est, Paris, Gallimard, 1938, 283 p. Ouvrier pendant 11 ans en URSS, l’expérience de Robert Guihéneuf permit à Gide de renforcer son propos dans Retouches à mon retour de l’URSS, Paris, Gallimard, 1938.
- 17. Les Cahiers des droits de l’homme, 31, 15 novembre 1936, p. 748.
- 18. Ibid., p. 750.
- 19. Ibid., p. 755.
- 20. « En marge des procès de Moscou », La Flèche, 26 janvier 1937.

POUR LIRE LA SUITE CLIQUEZ ICI 

Page précédente



| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Toutes les questions et les réponses sur l’Occupation
99 questions... La France sous l’Occupation de Max Lagarrigue. L’indipensable ouvrage pour tout comprendre sur le sujet. Pour le commander cliquez ici
Les Hommes politiques du Sud-Ouest
Entretien avec Jacques Baynac :« (...) Ecrivain, historien et réalisateur, Jacques Baynac, dont l’enfance fut bercée par la mémoire des combats de la Résistance du Sud-Ouest, qui vécut lui-même en militant clandestin durant la guerre (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia