Arkheia, revue d'histoire

La Fédération des oeuvres laïques en Aveyron. Un combat pour la laïcité, 1899-2000

Par Béatrice Sérignac
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Arkheia n°11-12-13
Béatrice Sérignac : est titulaire d’un DEA d’histoire contemporaine à l’UTM. Ouvrage sur le théme de l’éducation populaire en Aveyron en préparation avec les Editions du Rouergue

(...) cercle aveyronnais de la Ligue de l’Enseignement est surtout connu pour l’organisation de conférences populaires. Ces conférences représentent l’activité essentielle du cercle, elles attirent un public nombreux et sont un moyen de propagande non négligeable. D’autant plus qu’il reçoit parfois des conférenciers de renom, les "conférenciers officiels de la Ligue". Le 28 mai 1911, par exemple, le cercle aveyronnais a accueilli à Rodez Ferdinand Buisson, directeur de l’enseignement primaire en 1879, ancien président de la Ligue de l’Enseignement de 1894 à 1898 et député de la Seine en 1902. Le thème de sa conférence était Jules Ferry et l’école laïque. Le cercle a aussi ses propres conférenciers, des conférenciers bénévoles, M. Mourlet, professeur d’histoire et Inspecteur d’académie, président du cercle a fait une conférence sur le péril allemand. Parfois le cercle donne des conférences en partenariat avec la Ligue des Droits de l’Homme et du Citoyen de Rodez comme en 1914 ou le secrétaire général de la Ligue des Droits de l’Homme, M. Guernut a donné une conférence sur l’idéal laïque et l’idéal de la Ligue. Par ailleurs, le cercle aveyronnais fournit des ouvrages aux bibliothèques scolaires qu’il commande dans le catalogue publié par le cercle parisien. Grâce à ses dons, de nombreuses écoles publiques, même les plus modestes, ont pu constituer une petite bibliothèque à la disposition des enfants et des parents. Malgré ses efforts et en raison de ressources insuffisantes "les fonds ne se renouvellent pas assez et en général les bibliothèques n’ont pas de quoi contenter le goût de lecture de leur clientèle". Pour pallier ces difficultés, le cercle a recours aux souscriptions comme en 1910 à Claunhac, ou bien il sollicite le conseil municipal qui trouve les fonds nécessaires au renouvellement des ouvrages, comme à Salles-Courbatiers. Enfin par la création des cantines scolaires en 1901 dans les campagnes les plus pauvres, le Cercle aveyronnais a pour ambition de rendre l’école publique beaucoup plus accueillante. "Combien d’enfants à la campagne qui habitent loin de l’école, ayant parfois une distance de plusieurs kilomètres à parcourir pour y arriver sont réduits à se nourrir au repas de midi d’un morceau de pain et de fromage et même bien souvent de pain sec. N’est-ce pas là un régime détestable, contraire aux règles les plus élémentaires de l’hygiène, surtout à l’âge du développement physique. "Ces cantines sont un moyen efficace de concurrencer l’école privée, car cela engendre une meilleure fréquentation scolaire. Mais toutes ces activités se déroulent dans une atmosphère houleuse. En effet, chaque promulgation de loi laïque est l’objet en Aveyron de manifestations parfois violentes. C’est une manière pour la population de montrer à la fois son opposition au régime républicain et son soutien au clergé local. Les actes de résistances sont nombreux, nous avons (...)


| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Hitler à Paris, juin 1940
Un ouvrage majeur à découvrir : Hitler à Paris, juin 1940 (Tiresisas éditions) de notre collaborateur, l’historien Cédric Gruat.
Gaullisme et antigaullisme
Dolores de Rivas Cherif et Azaña C’est dans une triste occasion que Manuel Azaña pénètre pour la première fois dans la maison familiale des Rivas Cherif : la maladie et la mort rapide de Ramón de Rivas Cherif, âgé de dix - huit ans, (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia