Arkheia, revue d'histoire

La Fédération des oeuvres laïques en Aveyron. Un combat pour la laïcité, 1899-2000

Par Béatrice Sérignac
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Arkheia n°11-12-13
Béatrice Sérignac : est titulaire d’un DEA d’histoire contemporaine à l’UTM. Ouvrage sur le théme de l’éducation populaire en Aveyron en préparation avec les Editions du Rouergue

(...) stations balnéaires de Vignolles près d’Angoulème en Charente et celle de Méschers-sur-gironde en Charente-maritime, au sud-est de Royan, qu’elle gère avec les parents d’élèves (CPEP) et les pupilles (PEP). En 1960, c’est grâce au secteur de l’UFOLEIS et de ses ciné-clubs implantés sur tout le département que la Fol acquiert une certaine notoriété auprès des aveyronnais. À la fin des années 1960, la FOLest une structure en gestation.

Dans le bouillonnement associatif des années 1960, la Fol prend son envol

n 1966, M. Estival donne l’indépendance à la fédération en quittant "le parlement laïque" (29) géré par le SNI. A partir de cette date, la Fédération va devenir en Aveyron un mouvement autonome. Mais rapidement les moyens matériels manquent au bon fonctionnement de la fédération. De plus la Fol exerce dans un département de nature ingrate où les valeurs laïques sont combattues et où la tradition de relation entre associations est inexistante. "Donc si l’on veut créer quelque chose au niveau de la fédération qui soit connue et reconnue, il faut en défendant des valeurs laïques […] s’appuyer sur ce que les Aveyronnais reconnaissent à savoir un patrimoine bâti autour de la pierre." Dès 1965, la Fol joue la carte touristique en cherchant à acquérir un patrimoine de valeur et de renom de façon à accueillir très vite des colonies de vacances. En 1966 Laurière devient le berceau de la rénovation de la Fol. La commune de Villefranche rachète ce centre au Conseil des Parents d’Elèves et le cède sous forme de bail à la fol. En 1978, Laurière reçoit l’agrément de "maison familiale de vacances" et fait partie depuis 1993 de la chaîne des relais de France. C’est pour la municipalité un atout essentiel du développement touristique dans la région. Aujourd’hui le domaine est devenu le fleuron des établissements villefranchois. En 1969, la Fol construit aux pistes du Bouyssou à Laguiole "le chalet du Rouergue", permettant à tous les aveyronnais de pratiquer des sports d’hiver. Mais l’une des plus grandes fiertés de la Fol reste l’acquisition du Royal Aubrac, qu’elle achète en 1970." L’Achat s’est fait plus sur une adhésion idéologique que sur une étude de marché. Ça c’est décidé en 48 heures, c’était soit la Fol, soit l’enseignement privé et le comble c’est que c’est un suppôt de l’enseignement privé qui nous a soutenu et qui en 48 heures a trouvé les fonds nécessaires à l’achat du Royal". Cet établissement symbolise donc toutes les passions engendrées par les luttes scolaires. En 1979, le Royal reçoit l’agrément de "maison familiale de vacances." Le Royal se dote d’un Golf en 1987 et en 1993, la patinoire est nominée par le Jury des trophées de tourisme Midi-Pyrénées au titre des réalisations innovantes, Le Royal adhère aussi à la chaîne des relais de France. En 1997, il est classé trois lutins à l’UNAT pour la qualité de son hébergement. (...)



| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Hitler à Paris, juin 1940
Un ouvrage majeur à découvrir : Hitler à Paris, juin 1940 (Tiresisas éditions) de notre collaborateur, l’historien Cédric Gruat.
Gaullisme et antigaullisme
Dolores de Rivas Cherif et Azaña C’est dans une triste occasion que Manuel Azaña pénètre pour la première fois dans la maison familiale des Rivas Cherif : la maladie et la mort rapide de Ramón de Rivas Cherif, âgé de dix - huit ans, (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia