Arkheia, revue d'histoire

La Fédération des oeuvres laïques en Aveyron. Un combat pour la laïcité, 1899-2000

Par Béatrice Sérignac
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Arkheia n°11-12-13
Béatrice Sérignac : est titulaire d’un DEA d’histoire contemporaine à l’UTM. Ouvrage sur le théme de l’éducation populaire en Aveyron en préparation avec les Editions du Rouergue
Page précédente


(...) semble s’être intégrée dans le tissu social Aveyronnais, elle est reconnue comme étant une fédération dynamique. Mais pour s’implanter la Fol a du parfois négliger le débat d’idée au détriment des activités post-scolaires.

Après avoir dans un premier temps cherché des soutiens nécessaires à sa mise en œuvre, la fol s’est lancée dans une seconde phase dans le développement des activités post-scolaires. Aujourd’hui, La Fédération des Œuvres Laïques est l’association la plus importante du département. Elle fédère environ 250 associations et compte quelques 9000 adhérents. La Fol est devenue une des fédérations incontournables lorsque l’on parle d’animation laïque, de promotion de l’école publique et de défenses des valeurs républicaines en Aveyron. Si de nos jours ce constat est une évidence, il ne l’était pas à ses débuts.  

Page précédente



| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
soutenez la revue Arkheia
L’association Arkheia regroupe un collectif totalement bénévoles qui oeuvre depuis maintenant 10 ans pour collecter des archives, recueillir des témoignages de témoin clé comme d’anonyme pour mettre à jour notre histoire locale, notre patrimoine commun régional. Ce n’est que par la contribution de nos lecteurs et plus particulièrement par leur abonnement que ces recherches et surtout la publication de la revue Arkheia est rendue possible. Alors offrez Arkheia à ceux que vous aimez ! Un ouvrage offert pour chaque abonnement de soutien.
Tipasa, 1960 Sur les traces de Camus qui avait visité Tipaza en temps de paix, l’auteur revient sur les ruines paléo-chrétiennes en des circonstances bien différentes, celles de la guerre d’Algérie. “ Au (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia