Arkheia, revue d'histoire

La mystérieuse église inachevée de Léojac

Par Max Lagarrigue
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Arkheia n°4
auteur : Max Lagarrigue a enseigné l’Institut d’Etudes Politiques de Paris. Spécialiste du communisme rural, il a aussi publié de nombreux articles et ouvrages sur la Seconde Guerre mondiale. Le dernier en date s’intitule : 99 questions...La France sous l’Occupation (CNDP, 2007).
Page précédente


(...) suffit pas à terminer l’imposante bâtisse qui culmine à 36 mètres avec son clocher. Les fonds manquent et c’est bien le nerf de la guerre qui met à mal la finalité du projet. L’abbé ne manque pourtant pas d’initiative pour combler le déficit. Il organise une véritable agit-prop pour collecter des fonds. Ne fait-il pas réaliser un film qu’il présente dans de nombreuses paroisses du département ? Il innove avec les moyens de l’époque faisant avant l’heure du marketing. Il expédie, avec l’aide de ses " ouailles", dans toutes les paroisses de France et à l’étranger des lettres pour lui venir en aide financièrement. Il n’hésite pas à vendre tout un tas de produit, nous dirions dérivé, pour accomplir son œuvre : cartes postales, calendriers, broches, colliers, des timbres-postes, etc. Mais rien n’y fait, malgré un sens aigu de l’entreprise et de l’initiative, les moyens de l’époque ou les mentalités ne suffisent pas à endiguer l’hémorragie. Les travaux s’arrêtent donc en août 1938. La mobilisation un an plus tard et la guerre mettent un terme aux potentielles collectes. A la Libération, le projet est même définitivement abandonné sur injonction de Mgr Théas. L’abbé doit abandonner sa cure, il a tout de même 72 ans, et se retire à la maison de retraite de Montbeton où il décède le 2 février 1950 sans être parvenu à inaugurer sa " basilique ". 
Page précédente



| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Arkheia : Pensez à vous réabonner pour 2012
Avec la parution de nos numéros Les fusillés de la Libération et le hors série Azaña 4-5, nous clôturons l’abonnement 2011. Pour poursuivre votre abonnement pour 2012, n’attendez pas, renvoyez-nous dès aujourd’hui votre demande auquel est jointe votre chèque de 20 euros à Arkheia, 5 bld Marceau-Faure, 82100 Castelsarrasin. Vous pourrez ainsi recevoir en avant-première le numéro spécial Enfance brisée, enfance cachée. Le sort des enfants juifs dans le Sud-Ouest (n°25-26), à paraître au printemps 2012.
De Gaulle au miroir communiste (...) « Dès le début, ils ont su qui j’étais. De même, les avais-je pénétrés dès le début. Ils ne se sont jamais fait d’illusions sur mon compte et réciproquement ». L’appréciation flatteuse portée par le général (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia