Arkheia, revue d'histoire

La prison du Cherche-Midi, un trou noir de l’histoire

Par Jacky tronel
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Agenda

Page suivante

Notre ami et collègue, Jacky Tronel présentera le 12 juin 2009, à la Maison des Sciences de l’Homme (54, bld Raspail, 6e arr., Paris), une conférence-exposition intitulée "La Prison du Cherche-Midi. un trou noir de l’histoire".

La prison militaire de Paris, 38, rue du Cherche-Midi, 12 septembre 1917 © CVP/DHAAP, cliché Ch. Lansiaux

Parmi les nombreux lieux de mémoire que compte la Ville de Paris, il en est qui sont aujourd’hui complètement tombés dans l’oubli. C’est le cas des prisons et tribunaux militaires qui siégeaient aux n°37 et 38 de la rue du Cherche-Midi.

Pourtant, des hommes et des femmes connus y ont jugés et écroués. Citons parmi beaucoup d’autres : le capitaine Dreyfus, Honoré d’Estienne d’Orves, Paul Langevin, Agnès Humbert du réseau du Musée de l’Homme ; puis, après la Libération de Paris, Otto Abetz, Serge Gerstein (mis en scène par Costa-Gavras dans le film Amen) et Otto von Stülpnagel, ces deux derniers s’étant pendus dans leur cellule du Cherche-Midi…

La fondation de la MSH, dont le bâtiment s’élève en lieu et place de l’ancienne prison du Cherche-Midi, se propose de faire sortir de l’oubli la prison militaire de Paris et l’hôtel des Conseils de guerre qui lui faisait face. Cette conférence a pour de rendre public les résultats des travaux de recherche sur la prison militaire du Cherche-Midi, engagés depuis 2002 par la Fondation MSH.

L’histoire du lieu est en cours d’écriture. De nouvelles sources peuvent encore alimenter et compléter ce que nous savons déjà du lieu-dit Cherche-Midi. Un appel à documents et témoignages sera lancé en direction des associations de mémoire présentes…

La prison militaire du Cherche-Midi & la FMSH

Depuis 2002, la Fondation soutient un programme de recherche lié à l’histoire de la Maison des sciences de l’homme  : l’étude de la prison militaire du Cherche-Midi, bâtiment qui précéda l’immeuble actuel de 1851 à 1961. Ce programme est dirigé par Jean Barin, ancien résistant, témoin de la démolition des bâtiments de l’ancienne prison ainsi que de la construction de la MSH. Il est coordonné par Jacky Tronel, historien, membre du comité scientifique de la revue Histoire pénitentiaire et du comité de rédaction de la revue d’histoire Arkheia.

Du début du XIXe à la moitié du XXe siècle, la rue du Cherche-Midi a été le centre de la justice militaire de la place de Paris. Au n°37 siégeaient les conseils de guerre qui eurent notamment à instruire l’Affaire Dreyfus. Au n°38 s’élevait une prison militaire, placée sous commandement allemand pendant la Seconde guerre mondiale.

Depuis la fin des années soixante, la Fondation Maison des sciences de l’homme (FMSH) et, à partir de 1976, l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS), se sont installées à l’emplacement même de la prison du Cherche-Midi.

Entrée libre. Le 12 juin (...)


Page suivante


| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Moczarski, entretien avec un bourreau le SS Jürgen Stroop
A lire : l’analyse critique de l’historien Jean-Louis Panné sur l’ouvrage exceptionnel de Kazimierz Moczarski, Entretiens avec le bourreau (Gallimard).
Les insurgés de 1851 dans le Sud-Ouest 1851 ? Ici ? La résistance au coup d’État du 2 Décembre voulu par « Napoléon le Petit » dans une revue consacrée à l’histoire du xx e siècle en Sud-Ouest ? Oui, car la riposte populaire et la répression qui (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia