Arkheia, revue d'histoire

Le Quercy : mythe ou réalité ?

Par Adrien Viguié
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Suppléments
Page précédente


(...) Nous observons des représentations communes à plusieurs discours, mais dessiner une image unique de l’identité quercinoise contemporaine serait commettre une erreur d’interprétation. En marge de nos recherches, nous nous devons donc de répondre à quelques interrogations. Pourquoi avoir choisi d’étudier un espace tel que le Quercy ? Hormis l’indéniable affect personnel, il s’agit de comprendre l’existence d’un espace réduit confronté à la multiplication ambiante des regroupements territoriaux. Ainsi ces micro-régions, entités dirigées par le politique, souvent engendrées par l’économique et revendiquant une culture propre, qui ne peuvent se restreindre à l’un des discours considéré dans ce mémoire. Ce mouvement tend vers une entreprise de réinvention identitaire au sein d’un cadre spatial restreint, ou plutôt à une récupération identitaire pour un territoire nouvellement dessiné. Alors qu’il est de plus en plus question de grands ensembles, comme l’Europe par exemple, les populations rurales tendent à préférer des repères identitaires proches et « rassurants », qu’elles semblent trouver avec la création de ces pays. Il est bien question d’une quête identitaire, dont l’identité quercinoise peut servir de trame. Les analyses successives des exposés dégagent donc des représentations de l’identité quercinoise. Chaque discours insiste sur sa part d’identité quercinoise. Notre mémoire rassemble ces utilisations, proposant notre histoire des différentes représentations de l’entité Quercy, notre propre discours de l’identité quercinoise. Nous distinguons ainsi de nombreuses images qui qualifient le Quercy ; mais le Quercy existe-t-il toujours ? D’ailleurs, l’identité quercinoise a-t-elle même déjà existé ? N’avons-nous pas été aveuglé par notre détermination au point d’exagérer les références quercinoises ? La question mérite réflexion.

Notre travail apporte cependant une première certitude. Entre 1950 et aujourd’hui, le Quercy est présent dans chacune des orientations analysées. Le Quercy est. Mais qu’est-il donc ? Ces discours associent-ils le Quercy à une représentation figurée ? Il est possible d’en douter, au constat des nombreuses confusions entre le département du Lot et le Quercy, entre le département du Tarn et Garonne et le Quercy. Pour la majorité des discours, le Quercy ne se retranscrit pas dans la réalité. Il semble donc que l’identité quercinoise ne soit aujourd’hui qu’une image préconçue, un stéréotype. Une image qui passe seulement par des mots, les plus divers il est vrai. Le Quercy n’est peut-être finalement plus qu’une identité passée et entretenue. Un mythe.

Adrien VIGUIE , L’identité quercinoise aujourd’hui. Etudes sur les représentations du Quercy, mémoire de DEA sous la direction de M. Jean-François Soulet, Toulouse, U.T.M., 2005, 278 p. 

Page précédente


Réagir à cet article 1 Message
  • Ce que vous dites est con. Vous confondez mythe et historicisme et imposez un savoir mal digéré. Un mythe fondateur est ce qu’on peut souhaiter de mieux à toute entité, régionale, politique, citoyenne. Soit, le Quercy n’a jamais vécu de présent que pour assurer un avenir... C’est ce que vous appelez passéisme ???
    Répondre à ce message

| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
D’un totalitarisme à l’autre... Les liaisons dangereuses de la Ligue des droits de l’homme
A lire : La Ligue des droits de l’homme adopta très tôt une attitude complaisante à l’égard du régime bolchevik. Retour sur l’histoire méconnue d’une certaine gauche qui, selon le mot de George Orwell, fut « antifasciste mais pas antitotalitaire ».
1940, le Sud-Ouest dans la tourmente
De Gaulle Première Le général de Gaulle en vedette de télévision raconté et décrypté par ceux qui étaient dans les coulisses et par un observateur attentif en la personne de l’écrivain Romain Gary, tel est l’objet du (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia