Arkheia, revue d'histoire

Le château du Sablou en 1940, II

Par Jacky Tronel
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Seconde Guerre mondiale
Auteur : est chercheur associé au projet « Prison militaire du Cherche-Midi » à la Maison des Sciences de l’Homme (Paris) et membre du comité de rédaction de la revue Arkheia.
Page précédente


(...) depuis le mois de juillet on a fait que de nous mentir, comme l’on ment au peuple. Car on n’a pas encore dit au pays pourquoi nous sommes ainsi traités depuis huit mois. Que nous reproche-t-on enfin ? Quel délit avons-nous commis ? Les malfaiteurs ont toute la jurisprudence pour se défendre, mais nous rien. Ainsi tout tient dans les mains d’un seul homme. Dans un tel régime de délation, nul n’est en sécurité. Combien de temps cela durera et jusqu’où ira cet abus de pouvoir ? Nous sommes là comme otages et nous avons tout à redouter, même le pire, car ils sont capables de toutes les cruautés. Et il paraîtrait qu’une nouvelle France naît. Est-ce que ce serait sur la torture de milliers d’hommes ? ». Dans le même registre, l’auteur de la lettre du 16 décembre 1940 saisie par la censure écrit ceci : « Mais on nous a dit (nous sommes 250) que si nous nous sauvions c’était une balle dans la peau ou cinq ans de prison. Belle perspective. Mais pendant ce temps-là les fripouilles, les voleurs sont en liberté et des gens honnêtes sont derrière des barbelés sous la menace des revolvers. La nourriture est insuffisante et la qualité laisse beaucoup à désirer ».

lire la suite 

Page précédente



| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
En vente sur ce site : Renaud Jean
Renaud Jean. Carnets d’un paysan député communiste par Max Lagarrigue. Le parcours hors du commun d’un Marmandais qui cotoya Lénine, Trotsky, Thorez...
Gaullisme et antigaullisme
La franc-maçonnerie et la politique (...) La IIe République espagnole fut précédée par la chute du dictateur Primo de Rivera, célébrée par les francs-maçons avec des expressions de joie et d’espoir. Une année plus tard, lors de la proclamation de (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia