Arkheia, revue d'histoire

Le contrôle de la frontière espagnole en février 1939

Par Jean-François Nativité
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Seconde Guerre mondiale
Jean-François NATIVITÉ est docteur en histoire militaire et études de défense de l’université Paul Valéry Montpellier III. Il a soutenu dernièrement sous la direction du professeur Jules Maurin, une thèse intitulée : Culture d’ordre et identités régionales. La gendarmerie sous l’Occupation dans les départements pyrénéens (1939-1944).
Page précédente


(...) « Violences d’État et mutations conjoncturelles : l’exemple de la gendarmerie dans les Basses-Pyrénées (1938-1944) », dans Philippe SOULEAU (dir.), Vichy en Aquitaine, Paris, Éditions de l’Atelier, 2011, pp. 253-263.
- 35 Emmanuelle SALGAS-CANDORET, « Une population face à l’exil esp.agnol. Le cas des Pyrénées-Orientales (janvier-septembre 1939) », dans Pierre MILZA et Denis PESCHANSKI (dir.), Exils et migration…, op. cit., p. 320.
- 36. Christel PEYREFITTE, « Les premiers sondages d’opinion », Edouard Daladier, chef de gouvernement, Paris, 1977, pp. 265-278.
- 37. Michel CATALA, op. cit., p. 41.
- 38. Pierre LABORIE, « Espagnes imaginaires et dérives pré-vichistes de l’opinion française, 1936-1939 », op. cit., pp. 91-95. 
Page précédente



| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
La légende du bromure durant la Drôle de guerre
Mobilisé sur le front, Albert Lefèvre participe à la rédaction des journaux régimentaires. Destinée à maintenir le moral des troupes, cette presse le fait l’écho de l’utilisation du bromure. Une substance qui permettrait de réduire la virilité des permissionnaires.
Luchy : il y a 95 ans, se déroula la (...) La Dépêche | Publié le 11/11/2009 10:58 Un après-midi d’août 1914 plus de 800 soldats montalbanais furent tués en Belgique En ce jour de célébration du quatre-vingt onzième anniversaire de l’armistice (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia