Arkheia, revue d'histoire

Le contrôle de la frontière espagnole en février 1939

Par Jean-François Nativité
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Seconde Guerre mondiale
Jean-François NATIVITÉ est docteur en histoire militaire et études de défense de l’université Paul Valéry Montpellier III. Il a soutenu dernièrement sous la direction du professeur Jules Maurin, une thèse intitulée : Culture d’ordre et identités régionales. La gendarmerie sous l’Occupation dans les départements pyrénéens (1939-1944).
Page précédente


(...) « Violences d’État et mutations conjoncturelles : l’exemple de la gendarmerie dans les Basses-Pyrénées (1938-1944) », dans Philippe SOULEAU (dir.), Vichy en Aquitaine, Paris, Éditions de l’Atelier, 2011, pp. 253-263.
- 35 Emmanuelle SALGAS-CANDORET, « Une population face à l’exil esp.agnol. Le cas des Pyrénées-Orientales (janvier-septembre 1939) », dans Pierre MILZA et Denis PESCHANSKI (dir.), Exils et migration…, op. cit., p. 320.
- 36. Christel PEYREFITTE, « Les premiers sondages d’opinion », Edouard Daladier, chef de gouvernement, Paris, 1977, pp. 265-278.
- 37. Michel CATALA, op. cit., p. 41.
- 38. Pierre LABORIE, « Espagnes imaginaires et dérives pré-vichistes de l’opinion française, 1936-1939 », op. cit., pp. 91-95. 
Page précédente



| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Claude Campanini, le témoignage d’un déporté de Buchenwald
Issu d’une famille d’immigrés italiens qui se sont installé dans le Sud-Ouest de la France, Claude Campanini entre en résistance après avoir été recruté par son instituteur, Lucien Loubradou. Membre de la 12e compagnie de l’Armée secrète, à Moissac (Tarn-et-Garonne), il est finalement arrêté en 1943 et déporté dans le camp de concentration de Buchenwald. Il livre ici un témoigne unique et saisissant sur ses années au coeur du système concentrationnaire nazi.
Les Tondues de 1944
Fallières : président abolutionniste 1906‐1908 : alors que l’Assemblée est en ébullition à cause du projet d’abrogation de la peine de mort défendu par le président Armand Fallières, l’affaire Soleilland éclate. Le nouveau chef de l’État et (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia