Arkheia, revue d'histoire

Le massacre de Katyn : un crime ordonné par Staline

Par Gilbert Beaubatie
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Seconde Guerre mondiale

(...) tirés sur des civils, prouvent une égale expérience des exécuteurs", que "les uniformes des cadavres exhumés présentaient sans contestations possibles les caractéristiques d’uniformes polonais tant dans l’ensemble que dans les détails, notamment en ce qui concerne les boutons, les galons, les décorations, la forme des bottes, les marques portées sur le linge". Ces uniformes "appartiennent à la tenue d’hiver" : des fourrures, des vestes de cuir, des gilets tricotés, des bottes d’officiers et "la casquette bien connue des officiers polonais". Les documents qui ont été recueillis (carnets de route, portefeuilles, journaux) remontent à la période qui s’étend de l’automne 1939 jusqu’aux mois de mars et d’avril 1940. La date la plus extrême ayant été trouvée est celle qui a été fournie par un journal russe du 22 avril 1940. Bref, à partir de tous les indices relevés, de toutes les constatations faites, il a été possible de reconstituer le déroulement de ce massacre collectif et de le replacer dans son contexte historique. Depuis la disparition de l’URSS en 1991, des archives inédites ont été explorées et des témoins ont parlé. L’un d’eux, chef du NKVD de Kalinine, a reconnu qu’"on tuait tous les jours, même le 1er mai (...) 250 hommes par jour, tout un mois. Même le 1er mai !" 44 fonctionnaires du NKVD ont bénéficié d’une prime mensuelle de 800 roubles chacun "pour avoir exécuté de manière efficace des devoirs spéciaux".

Le massacre de Katyn (7) a été révélé par les Allemands au mois d’avril 1943, mais jusqu’en 1990, la responsabilité a été continûment rejetée sur l’Allemagne nazie. Le 13 octobre 1990, Mikhaïl Gorbatchev enfin a reconnu pour la première fois la responsabilité de Staline. Mais, une enquête, ouverte par la justice militaire russe, a été classée en 2004. Cette année, au cours d’un visite officielle à Katyn, le premier ministre Vladimir Poutine, a dénoncé un demi-siècle de "mensonges cyniques" et un crime "injustifiable". Et d’insister sur la nécessité de "reconstituer la vérité et la justice historique". Avec le présent vote de la Douma, une étape historique vient d’être à coup sûr franchie. Certains se demandent "A quoi sert l’Histoire ?" Réponse : à confondre et à faire taire les négationnistes.

NOTES

- 1) Katyn est située à quelques kilomètres de Smolensk.
- 2) Cf. Alexandra Viatteau, "La Dame de Katyn", par Daniel Bermond, in, L’Histoire, n°338, 2008.
- 3) Smolensk est située sur le Dniepr, à 370 kilomètres de Moscou. Entre le 10 juillet et le 10 septembre 1941, la bataille de Smolensk a opposé les troupes allemandes du Groupe d’armées du Centre et l’armée soviétique.
- 4) Kharkov est la deuxième ville d’Ukraine située à 400 kilomètres de la capitale Kiev.
- 5) Kalinine est située sur la Volga, à 160 kilomètres au nord-ouest de Moscou. De 1931 à 1990, la ville a été appelée Kalinine du nom de Mikhaïl Kalinine, (...)



| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
En vente sur ce site : Renaud Jean
Renaud Jean. Carnets d’un paysan député communiste par Max Lagarrigue. Le parcours hors du commun d’un Marmandais qui cotoya Lénine, Trotsky, Thorez...
Gaullisme et antigaullisme
La franc-maçonnerie et la politique (...) La IIe République espagnole fut précédée par la chute du dictateur Primo de Rivera, célébrée par les francs-maçons avec des expressions de joie et d’espoir. Une année plus tard, lors de la proclamation de (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia