Arkheia, revue d'histoire

Le partage des milliards de la résistance de Jean-Jacques Gillot et Jacques Lagrange

Par par Bernard H. Lefevre
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Critiques de livres
Page précédente


(...) très illustratives des mœurs de l’époque. Restent évidemment encore des zones d’ombre, des sacs de billets évanouis « dans les sables » ayant alimenté des réseaux parallèles ou tout simplement servi à l’enrichissement personnel des profiteurs de la situation… Rédigé avec un réel souci d’objectivité, l’ouvrage constitue un travail dense et abondamment documenté. Toutefois, le souci du détail a parfois entraîné les auteurs dans une accumulation de parenthèses et de redites qui, loin d’éclairer le lecteur, lui fait perdre le fil et l’embrouille, ce que l’on peut regretter. Ce livre, à l’évidence, s’adresse à un lectorat averti possédant de solides références sur l’époque. Son approche peu conventionnelle des faits et des documents suscite la réflexion du lecteur en même temps qu’elle lui apporte des éléments nouveaux. Indéniablement, le livre de Gillot et Lagrange a sa place aux côtés des nombreux ouvrages parus depuis la Libération sur la Résistance en Périgord. 
Page précédente



| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Moczarski, entretien avec un bourreau le SS Jürgen Stroop
A lire : l’analyse critique de l’historien Jean-Louis Panné sur l’ouvrage exceptionnel de Kazimierz Moczarski, Entretiens avec le bourreau (Gallimard).
Le château du Sablou en 1940, II Les raisons de cette dissolution tiennent essentiellement à l’appartenance du PCF à la IIIe Internationale, organisation d’émanation soviétique, agissant en intelligence avec l’ennemi allemand. Le (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia