Arkheia, revue d'histoire

Les 1001 jours qui ont changé le monde de Peter Furtado

Par Max Lagarrigue
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Critiques de livres
Auteur : Historien et journaliste à La Dépêche du Midi, il est directeur-fondateur de la revue Arkheia et auteur notamment de 99 questions... La France durant l’Occupation (CNDP, 2007).

Page suivante

Peter Furtado (sous la direction), Les 1001 jours qui ont changé le monde (préface de Frédérick Gersal), Paris, Flammarion, 960 pages, 2009, 32 euros.

« Reader digest » de l’histoire du monde, histoire pour les nuls... Pourrons, sans doute, s’exclamer les lecteurs les plus avisés. Le dernier ouvrage paru de la collection 1001 qui compte déjà une belle pléiade de titres aussi variés que les 1001 vins qu’il faut avoir goûtés dans sa vie ou celles des oeuvres classiques qu’il faut avoir écoutées dans sa vie, n’a pas moins que l’ambition affichée de nous conter l’histoire du Big bang à l’élection d’Obama. Rien moins que cela. Les historiens Mallet et Isaac et leur fameux manuel qui a nourri des générations d’étudiants, sont détrônés. Même si cette édition a été francisée par la préface de Frédérick Gersal et par une reproduction du tableau de la prise du pouvoir de Napoléon de Bouchot en quatrième de couverture, les lecteurs se rendront vite compte que le dit opus a été concocté par une équipe pluridisciplinaire anglaise (à l’exception de la participation vraisemblablement pour la seule édition française, de l’historien Laurent Villate qui a ajouté, ici ou là, quelques fiches à l’intention du public hexagonal tels que l’élection de F. Mitterrand, le 10 mai 1981 ou la canicule d’août 2003). La couverture de l’édition originale anglaise n’a d’ailleurs subi que peu de changement. La fumée opaque qui se dégage du World trade center après les attentats du 11 septembre 2001 qui couvre la première de couverture, marque, sans doute, pour les auteurs le point le plus marquant de notre histoire contemporaine et justifie plus encore le sous-titre de la collection ("qui ont changé le monde"). Louable est donc l’ambition de ce collectif dirigé par l’ancien rédacteur de la revue History Today, Peter Furtado dont le nom, aussi surprenant que cela puisse paraître, n’apparaît pas sur la couverture de l’édition française. D’emblée, disons-le, ce qui surprend c’est l’affirmation de l’éditeur qui prétend à l’exhaustivité, une mission que l’historien sait à la fois impossible et contraire à son objectif. Le choix marketing des 1001 dates, le confirme bien avant la lecture de l’ouvrage. On est, en effet surpris des 21 premières pages qui résument en 69 dates la naissance de notre univers à celle de Jésus de Nazareth. Le lecteur devra, sans doute, attendre l’édition d’un nouveau 1001 pour en savoir un peu plus sur la période préhistorique. D’autres choix pourront étonner tel la place accordée au génocide Rwandais qui fît 800 000 victimes en 4 mois (avril-juillet 1994) et qui se voit concéder autant d’intérêt que le fait divers de l’acquittement d’O.J. Simpson, ce footballeurs américains qui était accusé d’avoir tué son ex-femme et son ami. Des avatars éditoriaux qu’il était, sans doute, difficile au vu de l’objectif fixé, d’éviter. Reste que sur le fond, les (...)


Page suivante


| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Référence en vente sur ce site
Le livre sur l’Exode : 1940, La France du repli : l’Europe de la défaite sous la direction de Max Lagarrigue, plus de 30 contributions dont Stanley Hoffmann, Jean-Marie Guillon, José Gotovitch...
Vichy, Etat occitan ? Arkheia : LaDepeche.fr | 04 Avril 2006 | 18h28 Après un numéro consacré à l’attitude du régime de Vichy vis - à - vis des régionalismes méridionaux : « Vichy, Etat occitan ? » (toujours disponible), la (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia