Arkheia, revue d'histoire

Les auxiliaires français de la Gestapo cadurcienne : Gabriel Benoni, le gitan

Par Cécile Vaissié
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Arkheia 25-26-27
Page précédente


(...) Benoni. Un délinquant qui a dénoncé le maquis Douaumont et fait chanter des Juifs cachés dans le Lot. Un ancien de la LVF qui, déporté à Dachau par le « train de la mort » du 2 juillet 1944, jonglait avec les identités, poursuivait ses intérêts propres et instrumentalisait à son profit les exigences nazies. Un Gitan qui est finalement très rassurant, tant il incarne – contrairement aux autres agents de la Gestapo cadurcienne - l’altérité absolue.

NOTES
- 1. Jugement 279 du 23 juillet 1952, Tribunal Militaire de Bordeaux. Archives de la justice militaire (Le Blanc), pièce 6.

POUR LIRE LA SUITE ABONNEZ-VOUS A LA REVUE ARKHEIA 

Page précédente



| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
En vente sur ce site : Renaud Jean
Renaud Jean. Carnets d’un paysan député communiste par Max Lagarrigue. Le parcours hors du commun d’un Marmandais qui cotoya Lénine, Trotsky, Thorez...
Gaullisme et antigaullisme
Séjour surveillé pour « indésirables (...) La politique de répression mise en place par la IIIe République à l’encontre des individus jugés “dangereux pour la défense nationale ou la sécurité publique” se traduit par la création de “centres de (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia