Arkheia, revue d'histoire

Les auxiliaires français de la Gestapo cadurcienne : Gabriel Benoni, le gitan

Par Cécile Vaissié
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Arkheia 25-26-27
Page précédente


(...) Benoni. Un délinquant qui a dénoncé le maquis Douaumont et fait chanter des Juifs cachés dans le Lot. Un ancien de la LVF qui, déporté à Dachau par le « train de la mort » du 2 juillet 1944, jonglait avec les identités, poursuivait ses intérêts propres et instrumentalisait à son profit les exigences nazies. Un Gitan qui est finalement très rassurant, tant il incarne – contrairement aux autres agents de la Gestapo cadurcienne - l’altérité absolue.

NOTES
- 1. Jugement 279 du 23 juillet 1952, Tribunal Militaire de Bordeaux. Archives de la justice militaire (Le Blanc), pièce 6.

POUR LIRE LA SUITE ABONNEZ-VOUS A LA REVUE ARKHEIA 

Page précédente



| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Claude Campanini, le témoignage d’un déporté de Buchenwald
Issu d’une famille d’immigrés italiens qui se sont installé dans le Sud-Ouest de la France, Claude Campanini entre en résistance après avoir été recruté par son instituteur, Lucien Loubradou. Membre de la 12e compagnie de l’Armée secrète, à Moissac (Tarn-et-Garonne), il est finalement arrêté en 1943 et déporté dans le camp de concentration de Buchenwald. Il livre ici un témoigne unique et saisissant sur ses années au coeur du système concentrationnaire nazi.
La vallée de Batsurguère (1940-1944) Quatre villages d’une vallée des Hautes-Pyrénées, Batsurguère… La mémoire de Vichy et de l’Occupation y est restée vive. Tout récemment, les deux bibliothécaires de cette vallée ont entrepris de recueillir (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia