Arkheia, revue d'histoire

Les nouvelles affaires criminelles de France et Les Grandes affaires criminelles en France

Par Max Lagarrigue
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Critiques de livres
Auteur : Historien et journaliste à La Dépêche du Midi, il est directeur-fondateur de la revue Arkheia et auteur notamment de 99 questions... La France durant l’Occupation (CNDP, 2007).

Page suivante

Sylvain Larue, Les nouvelles affaires criminelles de France, Ed. de Borée, 2009, 447 pages, 28 €. et Eric Alary, Les grandes affaires criminelles en France, Gestes éditions, réédition 2009, 377 pages, 19,9 €.

Ils déffraient le plus souvent les chroniques de nos quotidiens où ils abondent, les faits divers ont toujours nourri l’intérêt passionné des lecteurs.Ce n’est donc pas par hasard si le monde de l’édition s’est engouffré aussi dans cette niche commerciale. Le genre n’est pas neuf, les témoignages d’anciens flics ou voyoux, voire de journalistes ou d’avocats ayant suivi une grande affaire judiciaire, remplissent depuis longtemps les étales des librairies. Installées au coeur de l’Auvergne, les éditions De Borrée se sont faits une spécialité du genre. Après la publication de pas moins de 75 monogaphies départementales sur les grandes affaires criminelles, l’éditeur régional vient de publier une deuxième synthèse intitulée « Les Nouvelles affaires criminelles de France » sous la direction de Sylvain Larue, déjà auteur de « Tueurs en série de France » (De Borée, 2008). Un premier opus étant, en effet, paru en 2008, ce second volume s’attache à des affaires moins connus du grand public, à l’exception des derniers chapitres consacrés à des criminels des deux dernières décennies (Simone Weber, Florence Rey ou encore Michel Fourniret.) Condensé des nombreuses monographies déjà parues sous la plume de Larue, l’ouvrage n’offre guère de nouveautés. Piochant dans sa "réserve" d’affaires criminelles, l’auteur nous ressert ce qui a fait le succès local de ses monographies criminelles. Le véritable intérêt de l’ouvrage est donc d’offrir le meilleur des précédentes publications. Un best of... grand public qui permet une première approche du sujet avec pour principal avatars la part trop importante donnée au sensationnalisme.

A l’opposée, la réédition de l’ouvrage de l’universitaire Eric Alary intitulé, « Les Grandes affaires criminelles en France », offre un panorama choisi et volontairement historisé du crime. L’historien et enseignant à Sciences-Po Paris n’en est d’ailleurs pas à son premier coup d’essai sur la question judiciaire. Il est, en effet, l’auteur d’une remarquable Histoire de la gendarmerie (Calmann-Lévy, 2000). Loin de nourrir le lecteur sur les détails les plus passionnels, l’équipe éditoriale principalement composé d’historiens, a choisi des faits divers emblématiques qui font aujourd’hui parti de l’histoire de la France de Ravachol à Landru, sans oublier des grandes affaires politico-judiciaires du siècle dernier qui ont sécoués la République (l’assassinat de Pierre Calmette, de Jaurès ou de Louis Barthou, Stavisky, Mata Hari, Seznec jusqu’à Omar Raddad). Historisé le faits divers, tel est, sans doute, la réussite de cet opus qui est également nourri d’encadrés qui retracent tant les outils de la justice (Code pénal, (...)


Page suivante


| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Hitler à Paris, juin 1940
Un ouvrage majeur à découvrir : Hitler à Paris, juin 1940 (Tiresisas éditions) de notre collaborateur, l’historien Cédric Gruat.
Les Caprices du Temps
Appel à contribution : Enfance (...) Ce dossier prend comme postulat qu’une partie de la paysannerie du Grand Sud-Ouest faisant fi de la propagande antisémite du régime de Vichy, a accueilli et ensuite caché des milliers d’enfants sans (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia