Arkheia, revue d'histoire

Luchy : il y a 95 ans, se déroula la sanglante bataille de la Grande Guerre

Par Jean-Pierre François
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Première Guerre mondiale

Page suivante

La Dépêche | Publié le 11/11/2009 10:58

Un après-midi d’août 1914 plus de 800 soldats montalbanais furent tués en Belgique

En ce jour de célébration du quatre-vingt onzième anniversaire de l’armistice de 1918, il n’est pas inutile de se remettre en mémoire le terrible tribut que payèrent les régiments de Montauban et du Sud-Ouest dans les premiers jours de la Grande Guerre en août 1914 -il y a juste 95 ans. Et ce dans la province belge de Luxembourg qui jouxte le Grand-duché et les Ardennes Françaises. La bataille de Luchy entre Bertrix et Ochamps eut lieu le 22 août 1914. Dans une forêt dense, le XVII e corps d’armée de Toulouse s’engage avec près de 30 000 hommes dont la 66e brigade composée des régiments de Montauban (11e et 20e des casernes de la Hire, Guibert, Doumerc et Pompone). Dès 13 h 15 le 20e RI est accueilli en lisière des bois par des feux nourris d’infanterie des Allemands déployés sur les hauteurs. Les combats sont féroces et la bataille s’achève vers 19 heures.

« Mélancolie » pour toujours

Les deux unités montalbanaises (1) laissent des centaines de morts dans cette bataille. Plus de 1000 disparus pour le 11 e RI et 1 500 pour le 20e aux quels s’ajoutent les 700 disparus dans le 18e d’artillerie venu d’Agen. L’ensemble des régiments français comptera 2 500 tués. La mémoire reste vivace et est chaque année honorée au cœur du cimetière d’Anloy-Bruyères où fut érigé en août 2000 un monument à la gloire des Cadets de Gascogne. Ciselée dans le bronze par le sculpteur Montalbanais Flavio de Faveri,ntitulée « Mélancolie » cette statue fut profanée et volée une nuit de novembre 2008. Sûrement par quelques voleurs de métaux véreux...Mais l’outrage ne pouvait perdurer et surtout profiter à ceux qui voudraient faire du 11 novembre autre chose qu’un temps fort mémoriel patriotique et républicain. Une nouvelle statue, moulée à l’identique dans une matière moins rémunératrice a retrouvé sa place sur le socle de pierre. « Mémoire 82 » et son président Michel Florens pourront continuer à tisser des liens ténus entre ce morceau de terre Belge qui est celui du repos éternel pour des centaines de militaires de Tarn-et-Garonne et Montauban qui ne peut oublier... .En effet dans le cimetière de Bertrix-Luchy ils sont 212 Français inhumés, dans celui de Jéhonville-Bois : 219 des deux régiments de la cité d’Ingres, on en dénombre encore 47 à Jéhonvuille-Croix-Morai, 92 à Ochamps-Différebnd et 229 à Ochamps-Chapelle. Dans ces deux dernières nécropoles ce ne sont que des combattants du 20e Régiment d’Infanterie de Montauban et Marmande.

Le tragique destin de Maurice Vernet

Maurice Vernet est né en juin 1891au numéro 6, de la rue Fraîche à Montauban. Son père François est dépositaire des (...)


Page suivante


| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Nous recherchons des correspondants locaux !
La revue Arkheia s’intéresse à l’histoire du Grand Sud-Ouest, elle recherche des correspondants locaux pour participer à son animation et sa rédaction. Si vous avez un goût pour l’histoire de votre département ou que vous effectuez déjà des recherches sur des événements survenus durant le XXe siècle... Rejoignez-nous ! Nous recherchons particulièrement des correspondants dans l’Aveyron, Gers, les Landes, le Lot, le Lot-et-Garonne, l’Ariège, sans toutefois être exhaustifs (région Aquitain, Languedoc-roussillon, Midi-Pyrénées et Limousin). Abonnement offert à la revue pour tous les correspondants.
L’inondation du siècle, mars 1930 En l’espace de deux jours, les eaux du Tarn, rejointes par celles de l’Aveyron et de la Garonne, provoquent une inondation qui ravage l’ensemble de Tarn-et-Garonne, faisant 181 victimes. Jamais (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia