Arkheia, revue d'histoire

Luchy : il y a 95 ans, se déroula la sanglante bataille de la Grande Guerre

Par Jean-Pierre François
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Première Guerre mondiale
Page précédente


(...) quotidiens régionaux dans son magasin du 33 rue de la Comédie. Maurice Vernet a choisi le métier d’instituteur et en 1911 il est nommé instituteur-adjoint à La magistère. Militaire au 11e RI , après son instruction à la caserne Guibert, il est incorporé en octobre 1912 comme soldat de troisième classe, le 1er octobre 1 913 il est nommé sergent, et c’est avec ce grade qu’il participe aux combats de Luchy. Au massacre de cet après-midi d’août 1914.Il est rescapé de ces combats, puis en 1915 avec le 417e d’infanterie il combat dans la Somme à Estrée avant de succomber le 10 septembre 1916, toujours dans ce secteur à Moreuil -Lespinoy suite à « une plaie pénétrante de la poitrine par éclat d’obus ». Il meurt au combat comme son ami Henri Blanc instituteur lui aussi, capitaine de l’équipe de rugby du 11e RI et de l’USM où ils jouent l’un et l’autre.

Maurice Vernet a laissé des carnets de bataille fort émouvants et notamment un très long poème intitulé « Bataille de Luchy », écrit en novembre 1914 du côté de « Maubeuge » - un lieu-dit d’une grosse ferme proche de Luchy-Ochamps où huit des rescapés du régiment vivent en reclus dans une cabane forestière. Ils s’en évaderont en direction de la Hollande, de l’Angleterre ensuite avant de revenir en France du côté d’Abbeville en février 1915. On peut lire d’ailleurs dans « La Dépêche » du 9 février 1915 : « Vendredi dernier vers midi deux rescapés - Maurice Vernet et un camarade de régiment rentrèrent à Montauban et se rendirent à la caserne pour se faire porter rentrants. Les parents du sergent Vernet étaient sans nouvelle de leur fils depuis le mois d’août 1914. On conçoit avec quelle joie ils accueillirent leur enfant qui, pour des motifs que nous ignorons, n’avait pu les prévenir de son arrivée. » Le nom de Maurice Vernet est gravé dans le marbre de cinq monuments : celui de Bourdelle au cours Foucault, celui de l’école normale, à l’intérieur de l’église Saint-Jacques sa paroisse, sur une plaque à Lamagistère et sur sa tombe dans la somme au cimetière de Montdidier dans la Somme .

(1) La commune de Libin en Belgique vient de publier un ouvrage de 200 pages, grand format richement illustré. Dans lequel plusieurs dizaines de pages sont consacrées avec de remarquables documents à Maurice Vernet, aux sanglantes batailles et à la Mélancolie de Flavio de Faveri. 

Page précédente



| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
En vente sur ce site
1940, la Belgique du repli. L’histoire d’un petite Belgique dans le Sud-Ouest de la France (100 photos et 50 témoignages inédits).
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia