Arkheia, revue d'histoire

Magda Fontanges, maîtresse du Duce, écrouée à Mauzac (Dordogne)

Par Jacky Tronel
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Arkheia n°17-18
Page précédente


(...) Magda Fontanges est abandonnée par son amant. À la fin de l’Occupation, alcoolique et droguée, elle n’est plus qu’une épave. Sentant le vent tourner et préférant se faire oublier, elle va se réfugier à Pouilly-les-Coteaux (Loire-Inférieure), son village natal. C’est là qu’elle est arrêtée, le 26 mars 1946. Son rôle d’indicatrice de l’Abwehr, puis du SD, apparaît clairement dans des documents saisis à l’hôtel Majestic, à Paris.

Le 20 janvier 1947, elle comparaît devant le tribunal militaire de Bordeaux. Le 29 janvier, en dépit de l’éloquence de son défenseur, Me Floriot, elle est condamnée à quinze ans de travaux forcés et vingt ans d’interdiction de séjour, à l’indignité nationale à vie et à la confiscation de tous ses biens, pour « intelligence avec l’ennemi et trahison ». En 1952, elle est libérée et assignée à résidence à Melun. Quittant la prison, elle déclare : « Je suis une lionne sortant de cage ». Le 20 décembre 1954, elle est arrêtée une nouvelle fois et écrouée à la prison de la Petite Roquette (Paris) pour ne pas avoir respecté les conditions de sa liberté provisoire. Libérée au début de l’année 1955 pour raisons de santé, Magda Fontanges fait une nouvelle fois parler d’elle. Elle est arrêtée pour la tentative de vol d’un tableau d’Utrillo se trouvant dans la salle d’attente de son ancien défenseur, Me Floriot, chez qui elle était venue avec l’intention de l’abattre, par dépit amoureux ! Déclarée irresponsable, paranoïaque, elle est internée le 2 mars 1955 dans un asile d’aliénés. Elle en sort quatre ans plus tard et se rend chez des amis à Genève. Le 1er octobre 1960, elle met fin à ses jours en avalant une dose mortelle de somnifères. Ainsi s’achève la vie tumultueuse d’une aventurière qualifiée par le journal Libération, lors du procès de 1947, de « Mata-Hari de pacotille » [1].

POUR LIRE LA SUITE DE CETTE CONTRIBUTION, vous pouvez commander ce numéro ou vous abonnez à la revue dans la rubrique kiosque. 

Page précédente


Réagir à cet article 4 Messages de forum

| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
En vente sur ce site
1940, la Belgique du repli. L’histoire d’un petite Belgique dans le Sud-Ouest de la France (100 photos et 50 témoignages inédits).
Vichy État occitan ?
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia