Arkheia, revue d'histoire

Thierry Meyssan : pauvre Voltaire !

Par Max Lagarrigue
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Opinion, débats
Max Lagarrigue : historien et journaliste à La Dépêche du Midi.
Page précédente


(...) représentation de la réalité reprenant la théorie conspirationniste diffusée pendant une décennie par la série télévisée X-Files et plus récemment par le roman de Dan Brown, Le Da Vinci Code, ces élucubrations fumeuses pourraient faire sourire. Elles font malheureusement de plus en plus d’émules. Le site de Meyssan est aujourd’hui traduit en arabe par Issa el-Ayoubi, vice-président du réseau Voltaire mais également grand défenseur de la chaîne Al-Manar, la chaîne du Hezbollah, interdite en France par le Conseil d’État. Américanophobe, anti-israélien et désormais antilaïc… Le réseau Voltaire, qui s’était attiré la sympathie des militants laïcs en s’opposant, en 1996, à la visite de Jean-Paul II en France ou en menant de sérieuses investigations sur les organisations d’extrême droite et les sectes, est devenu, en changeant de siècle, le chantre d’une nébuleuse islamo-gauchiste. Il illustre la dérive d’une partie de l’extrême gauche qui se distingue de moins en moins de l’extrême droite. Pauvre Voltaire ! *

Notes
- (*). Cet article a été publié pour la première fois dans la revue Le Meilleur des mondes sous le titre "Pauvre Voltaire", Paris, Editions Denöel, n°1, 2006, p. 61. 

Page précédente



| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Claude Campanini, le témoignage d’un déporté de Buchenwald
Issu d’une famille d’immigrés italiens qui se sont installé dans le Sud-Ouest de la France, Claude Campanini entre en résistance après avoir été recruté par son instituteur, Lucien Loubradou. Membre de la 12e compagnie de l’Armée secrète, à Moissac (Tarn-et-Garonne), il est finalement arrêté en 1943 et déporté dans le camp de concentration de Buchenwald. Il livre ici un témoigne unique et saisissant sur ses années au coeur du système concentrationnaire nazi.
Gaullisme et antigaullisme
Les volontaires hongrois des brigades Une des questions des enquêteurs adressées à László Rajk lors don son procès en 1949 (le premier grand procès monté qui donna suite aux “purges“ dans les démocraties populaires) porte sur son “ passé (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia