Arkheia, revue d'histoire

Une grève peu ordinaire : Decazeville 1961- 1962

Par Philippe Marcy
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Suppléments
Jean Philippe Marcy est correspondant départemental de l’Aveyron IHTP et membre d’Arkheia.

(...) Intersyndical. « Il semble bien que la décision du Conseil Général de ne pas donner suite à son intention de démission a modifié les données du problème en ce sens que la grève des mineurs ne recueille plus l’unanimité de l’opinion, que ce soit chez les ruraux ou dans les autres couches de la population . » Le 18 janvier, une délégation de femmes de mineurs monte à Paris. Jeanneney refuse de les recevoir. Le 21 janvier marque un tournant. Se réunissent à Rodez les délégués des organisations syndicales et consulaires de 17 départements (Aveyron, Aude, Cantal, Corrèze, Gard, Hérault, Gers, Haute Garonne, Lot, Lozère, Lot et Garonne, Puy de Dôme, Basses-Pyrénées, Pyrénées Orientales, Tarn et Garonne, Tarn). M. Joulie, du comité intersyndical, critique le IVe Plan Economique qui « tourne le dos aux difficultés des régions ». Le Comité Intersyndical présente un rapport qui critique fondamentalement la gestion technocratique et méprisante de la Direction Générale des Charbonnages : « il apparut nettement qu’un groupe de technocrates, agissant sur l’ordre du Gouvernement, avait établi un plan de liquidation de nos mines et de reconversion de nos mineurs, et qu’il n’était pas possible d’accéder aux revendications de ces derniers. La meilleure bonne volonté des représentants des mineurs se heurta au refus dédaigneux de ceux qui considéraient avoir fait tout ce qu’ils devaient faire. » Par ailleurs, le comité rejette l’information à sens unique donnée par « une radio française dont l’infamie n’a pas de nom ». Il n’est pas possible de reprendre ici les différentes interventions. Deux motions sont votées. La première est un engagement à la solidarité et à l’organisation d’une action généralisée pour le 26 janvier, la seconde condamne le IVe plan : « Les organisations syndicales, paysannes, professionnelles (...) condamnent l’orientation gouvernementale donnée au IVe Plan qui tourne le dos aux intérêts de notre région, partie intégrante de la vie nationale de notre pays. Elles estiment qu’un réel développement économique de notre région n’est possible qu’avec une politique rénovée et démocratique, réalisée par un gouvernement se préoccupant des intérêts de toutes les populations de notre région du Sud Ouest, en collaboration avec les organisations, professionnelles et consulaires ». Le 22 janvier, les parlementaires de huit départements se réunissent (Aveyron, Cantal, Gard, Haute Garonne, Lot, Lozère, Tarn et Garonne). Au total, vingt-trois parlementaires en majorité, issus de la droite et du centre. Les parlementaires condamnent l’insuffisance des équipements et le caractère trop centralisateur du IVe Plan. Selon la préfecture, deux hommes ont marqué les débats, Yrissou, député indépendant du Tarn qui veut une confrontation générale et périodique des parlementaires issus de Midi-Pyrénées et Maurice Faure, (...)

Réagir à cet article 2 Messages de forum
  • Une grève peu ordinaire : Decazeville 1961- 1962
    8 juin 2010 22:33, par Donato Pelayo
    Vous évoquez la grève de la faim des mineurs. Vous omettez de mentionner que six fils de mineurs,à mon initiative, avaient courant décembre fait une grève de la faim salle du conseil municipal puis de l’Amicale laïque,pendant une semaine. Après être passé par l’école normale d’instituteur de Rodez, j’étais alors à Montpellier où je préparais le concours d’entrée à l’ENS.J’avais abandonné ma préparation pour venir à Decazeville où mon père , réfugié républicain espagnol,était mineur Voilà il s’agit d’un détail. Qui 50 ans après n’a plus guère d’importance.
    Répondre à ce message
    • Une grève peu ordinaire : Decazeville 1961- 1962
      5 juillet 2010 17:05, par webmaster

      Monsieur, bonsoir,

      merci pour votre message et les précisions qui apparaîtront à la fin de l’article de notre auteur. si toutefois vous aviez un témoignage avec des photos à nous transmettre nous pourrions les publier. Cordialement, Max Lagarrigue


      Répondre à ce message

| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
La légende du bromure durant la Drôle de guerre
Mobilisé sur le front, Albert Lefèvre participe à la rédaction des journaux régimentaires. Destinée à maintenir le moral des troupes, cette presse le fait l’écho de l’utilisation du bromure. Une substance qui permettrait de réduire la virilité des permissionnaires.
Vichy État occitan ?
Les insurgés de 1851 dans le Sud-Ouest 1851 ? Ici ? La résistance au coup d’État du 2 Décembre voulu par « Napoléon le Petit » dans une revue consacrée à l’histoire du xx e siècle en Sud-Ouest ? Oui, car la riposte populaire et la répression qui (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia