Arkheia, revue d'histoire

Une grève peu ordinaire : Decazeville 1961- 1962

Par Philippe Marcy
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Suppléments
Jean Philippe Marcy est correspondant départemental de l’Aveyron IHTP et membre d’Arkheia.

(...) déficit sans limites... »

Quelle est l’analyse du Parti communiste ?

Depuis 1947, 48 % des personnels ont été licenciés ou mis à la retraite d’office, le rendement des mineurs a triplé. Quels sont les responsables de cette crise, la politique européenne « inaugurée par Paul Ramadier en mai 1947, aggravée depuis par la CECA du MRP Robert Schuman et le marché commun de De Gaulle. Les responsables sont ceux qui ont voté le plan Schumman (MM. Temple, Boscary-Monsservin, Laurens, Bonnefous, …) ou qui l’ont soutenu comme Ramadier, les syndicats FO et CFTC. Ce sont aussi ceux qui ont voté ou soutenu le marché commun (les mêmes plus les gaullistes) ». Le plan adopté le 23 septembre 1954 par la direction des HBA et les syndicats FO et CFTC va transformer notre région en un désert. « D’après ce plan, 1400 mineurs seront licenciés d’ici 1968 (...) la production baissera de 700000 à 400000 tonnes ». Selon la municipalité communiste, le déficit provient d’une mauvase gestion des Charbonnages de France (tarifs préférentiels aux grands industriels, versements de millliards d’indemnités aux anciens propriétaires des mines, concurrence du gaz et du pétrole).

Les autres forces sociales : le syndicalisme agricole

Le syndicalisme agricole est marqué par la personnalité de militants tels que Marcel Bruel, André Laur. Ils ont été formés par la JAC. « Trente ans avant Vatican 2 on a découvert ici la mission originale et irremplaçable des laïcs dans l’Eglise . » « Leur stratégie a la particularité de ne pas être au service d’intérêts personnels mais de s’exercer en direction de trois axes : parité sociale pour les agriculteurs, désenclavement économique par le biais d’organisation solides à l’image de l’office du blé, dégagement de toutes les vieilles tutelles politiques . » En janvier 1956, Marcel Bruel est élu président départemental de la FDSEA. Il enraye le mouvement Poujade. En janvier 1957, il prend très nettement position en faveur du Marché Commun. En 1958, la FDSEA de l’Aveyron compte 8000 adhérents. Bruel est un adversaire acharné de P. Poujade qu’il ridiculise en 1957 sur le Foirail de Rodez. Le 5-1-1959, il a été mis en minorité au Conseil National de la FNSEA. « L’attitude du monde rural n’est pas tellement appréciée par le monde ouvrier. C’est pourquoi Bruel se propose d’avoir des contacts avec les dirigeants des organisations syndicales ouvrières particulièrement dans le Bassin Houiller de Decazeville afin de ne pas commettre une erreur de manoeuvre. M. Bruel veut éviter que la classe ouvrière se dresse contre la classe paysanne . »

L’Avant Grève

L’Unité des organisations syndicales

Le 10 octobre 1959, M. Dupont, directeur général des Charbonnages du Bassin d’Aquitaine fait état de la qualité médiocre du charbon de Decazeville. Il annonce une diminution de la production. Les 800000 (...)


Réagir à cet article 2 Messages de forum
  • Une grève peu ordinaire : Decazeville 1961- 1962
    8 juin 2010 22:33, par Donato Pelayo
    Vous évoquez la grève de la faim des mineurs. Vous omettez de mentionner que six fils de mineurs,à mon initiative, avaient courant décembre fait une grève de la faim salle du conseil municipal puis de l’Amicale laïque,pendant une semaine. Après être passé par l’école normale d’instituteur de Rodez, j’étais alors à Montpellier où je préparais le concours d’entrée à l’ENS.J’avais abandonné ma préparation pour venir à Decazeville où mon père , réfugié républicain espagnol,était mineur Voilà il s’agit d’un détail. Qui 50 ans après n’a plus guère d’importance.
    Répondre à ce message
    • Une grève peu ordinaire : Decazeville 1961- 1962
      5 juillet 2010 17:05, par webmaster

      Monsieur, bonsoir,

      merci pour votre message et les précisions qui apparaîtront à la fin de l’article de notre auteur. si toutefois vous aviez un témoignage avec des photos à nous transmettre nous pourrions les publier. Cordialement, Max Lagarrigue


      Répondre à ce message

| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Nous recherchons des correspondants locaux !
La revue Arkheia s’intéresse à l’histoire du Grand Sud-Ouest, elle recherche des correspondants locaux pour participer à son animation et sa rédaction. Si vous avez un goût pour l’histoire de votre département ou que vous effectuez déjà des recherches sur des événements survenus durant le XXe siècle... Rejoignez-nous ! Nous recherchons particulièrement des correspondants dans l’Aveyron, Gers, les Landes, le Lot, le Lot-et-Garonne, l’Ariège, sans toutefois être exhaustifs (région Aquitain, Languedoc-roussillon, Midi-Pyrénées et Limousin). Abonnement offert à la revue pour tous les correspondants.
Nuit et brouillard de Sylvie Lindeperg Commencer la lecture de l’ouvrage de Sylvie Lindeperg consacré au film Nuit et Brouillard, c’est d’abord se replonger dans ses propres souvenirs de spectateur, c’est tenter de se remémorer le jour où (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia