Arkheia, revue d'histoire

Une grève peu ordinaire : Decazeville 1961- 1962

Par Philippe Marcy
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Suppléments
Jean Philippe Marcy est correspondant départemental de l’Aveyron IHTP et membre d’Arkheia.

(...) gouvernementales sont les suivantes :

– exploitation houillère limitée à 200 000 tonnes en 1965 ; – poursuite de la politique de mise en œuvre des mesures susceptibles de favoriser l’implantation d’industries nouvelles dans la région de Decazeville ; – mise en place de solutions sociales et humaines au cas où la reconversion n’aurait pas eu de résultats satisfaisants ; – concessions nouvelles consenties notamment en ce qui concerne la situation des mineurs en surface.

L’intersyndicale demande aux fédérations nationales d’intervenir rapidement auprès de Jeanneney pour que les mesures complémentaires soient précisées.« Au cours de toute la journée du 16 février tous les responsables ont tenu des réunions, soit séparément, soit ensemble, en vue de prendre une décision. » Le 19 février, la CGT décide de poursuivre la grève à condition d’être suivie par les autres syndicats . Le 20, le Comité Intersyndical fait la déclaration suivante : « Le Comité Intersyndical, composé des quatre organisations syndicales, a examiné longuement la situation après le refus du Gouvernement de poursuivre le discussion avant la fin de la grève. Le Comité Intersyndical a manifesté une communauté de vues sur l’insuffisance des propositions gouvernementales. Par contre, des appréciations différentes ont été émises sur les moyens à employer notamment pour la poursuite de la grève. Depuis le début, la grève a été menée dans l’unité la plus totale et ne pas continuer dans la même unité serait préjudiciable à tous. En conséquence, le Comité Intersyndical, à l’unanimité, considère qu’il n’est plus possible de continuer la grève sur le tas, mais que l’action doit se poursuivre sous d’autres formes et dans l’unité la plus totale (...). » Le 21 février, c’est donc la fin du conflit. La Fédération de la CFTC demande que les discussions annoncées avec les autres fédérations s’ouvrent sans retard.La Fédération du Sous-sol CGT affirme « son accord le plus total avec la façon dont a été terminée la grève en préservant l’unité (...) elle a permis, mieux que dix années d’explications, d’éclairer les méfaits de la CECA qu’aggrave la politique du gouvernement avec la IVe Plan. » En revanche, le supplément de l’Humanité du 22 février est injurieux pour les Fédérations FO et CFTC. Pour le préfet, « l’unité syndicale est réelle (...) les divers syndicats étaient unanimes sur les buts à atteindre et n’avaient émis des avis différents que sur les moyens d’y parvenir, en se rangeant en définitive à une solution d’unanimité. » Il évoque ensuite « [une] ampleur et [une] résonance inattendues même par delà des frontières, par le soutien moral de classes sociales ou d’élus et même de hautes personnalités dont le comportement à l’égard de telles entreprises est empreint généralement d’une plus grande réserve, et par une (...)


Réagir à cet article 2 Messages de forum
  • Une grève peu ordinaire : Decazeville 1961- 1962
    8 juin 2010 22:33, par Donato Pelayo
    Vous évoquez la grève de la faim des mineurs. Vous omettez de mentionner que six fils de mineurs,à mon initiative, avaient courant décembre fait une grève de la faim salle du conseil municipal puis de l’Amicale laïque,pendant une semaine. Après être passé par l’école normale d’instituteur de Rodez, j’étais alors à Montpellier où je préparais le concours d’entrée à l’ENS.J’avais abandonné ma préparation pour venir à Decazeville où mon père , réfugié républicain espagnol,était mineur Voilà il s’agit d’un détail. Qui 50 ans après n’a plus guère d’importance.
    Répondre à ce message
    • Une grève peu ordinaire : Decazeville 1961- 1962
      5 juillet 2010 17:05, par webmaster

      Monsieur, bonsoir,

      merci pour votre message et les précisions qui apparaîtront à la fin de l’article de notre auteur. si toutefois vous aviez un témoignage avec des photos à nous transmettre nous pourrions les publier. Cordialement, Max Lagarrigue


      Répondre à ce message

| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Une grève peu ordinaire : Decazeville 1961- 1962
L’historien Philippe Marcy revient sur une histoire qui a marqué les mémoires, la grève des mineurs de Decazeville en 1961-1962. Le bassin Houiller aveyronnais a 35 000 habitants environ. La mine employait 5 200 salariés en 1945, elle en compte 2 000 en 1962.
1940, le Sud-Ouest dans la tourmente
Les enjeux de l’histoire culturelle (...) Depuis une trentaine d’années, l’histoire culturelle tend à s’imposer comme une nouvelle lecture de notre passé. Une discipline à part entière, qui a ses maîtres, ses relais institutionnels au sein de (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia