Arkheia, revue d'histoire

Une grève peu ordinaire : Decazeville 1961- 1962

Par Philippe Marcy
Retour au sommaire Retour au sommaire
Article publié dans
Suppléments
Jean Philippe Marcy est correspondant départemental de l’Aveyron IHTP et membre d’Arkheia.

(...) importante aide matérielle sous forme de dons atteignant près de 140 millions d’anciens francs . » Mais il est très important que les discussions reprennent vite. Le 25 février, un texte est lu dans toutes les paroisses du Bassin Houiller. « Notre mission est de vous aider à découvrir le bénéfice moral et spirituel de l’événement que nous venons de vivre. » Le clergé met en avant l’unité, la solidarité, la dignité exemplaires. « Des exigences nouvelles d’une justice toujours en progrès nous sont apparues plus clairement ». Enfin, le clergé se félicite que l’on connaisse mieux la doctrine sociale de l’Eglise, trop ignorée des chrétiens eux-mêmes . Avec la fin du conflit les divergences d’analyse ou de stratégie réapparaissent. Marcel Paul, Secrétaire Général de la Fédération CGT des industries, de l’énergie, « après avoir attaqué, une fois de plus, la CECA et le Marché Commun, il termine en affirmant qu’il faut aider Decazeville à gagner (...) » La CFTC ne veut pas que le mouvement reste sans lendemain et demande que toutes les Autorités du département se mobilisent sur des objectifs simples et prioritaires :

– modernisation des routes nationales vers les axes économiques dont les pôles d’attraction sont Paris, Montpellier, Toulouse. – obtention de crédits d’équipement suffisants. – développement des activités dans les régions de Rodez, Millau et de l’Ouest du département.

Les élections de 1962 marquent des évolutions politiques

Le 6 mai 1962 a lieu l’élection partielle pour désigner le successeur de Ramadier au conseil général. Rouquette, le maire de Decazeville est élu au premier tour avec 3820 voix (113 voix de plus que Ramadier) contre 1312 pour Labrune, candidat du PC, membre du comité intersyndical (181 voix de moins), 995 voix pour le candidat MRP et 111 voix pour l’UFF. Du référendum du 28 octobre 1962 (élection du Président de la République au suffrage universel), on note sur le département une croissance des non. Mais les consignes des partis n’ont été suivies massivement que dans le Bassin Houiller.

Decazeville : 3717 « non », 1565 « oui ». Firmi : 1016 « non », 437 « oui ». Capdenac : 1645 « non », 1203 « oui ». Aubin : 2631 « non », 985 « oui ». Cransac : 1444 « non », 548 « oui ».

A l’élection législative, dans la circonscription de Villefranche, R. Fabre, radical-socialiste, l’emporte au deuxième tour sur le député sortant CNI, Trebosc. Au premier tour les résultats sont les suivants : Trebosc : 13997 voix (+415 voix par rapport à 1958) Fabre : 15375 voix Mennecier, SFIO, 4417 voix. Martin, PC : 6756 voix. Le PC perd près de 1000 voix. Jayr, MRP : 2886 voix.

Au deuxième tour, Fabre est élu avec 29159 voix contre 17570 pour Trebosc. Les désistements à gauche ont été efficaces. Mais tous ces résultats traduisent une érosion (...)


Réagir à cet article 2 Messages de forum
  • Une grève peu ordinaire : Decazeville 1961- 1962
    8 juin 2010 22:33, par Donato Pelayo
    Vous évoquez la grève de la faim des mineurs. Vous omettez de mentionner que six fils de mineurs,à mon initiative, avaient courant décembre fait une grève de la faim salle du conseil municipal puis de l’Amicale laïque,pendant une semaine. Après être passé par l’école normale d’instituteur de Rodez, j’étais alors à Montpellier où je préparais le concours d’entrée à l’ENS.J’avais abandonné ma préparation pour venir à Decazeville où mon père , réfugié républicain espagnol,était mineur Voilà il s’agit d’un détail. Qui 50 ans après n’a plus guère d’importance.
    Répondre à ce message
    • Une grève peu ordinaire : Decazeville 1961- 1962
      5 juillet 2010 17:05, par webmaster

      Monsieur, bonsoir,

      merci pour votre message et les précisions qui apparaîtront à la fin de l’article de notre auteur. si toutefois vous aviez un témoignage avec des photos à nous transmettre nous pourrions les publier. Cordialement, Max Lagarrigue


      Répondre à ce message

| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Nous recherchons des correspondants locaux !
La revue Arkheia s’intéresse à l’histoire du Grand Sud-Ouest, elle recherche des correspondants locaux pour participer à son animation et sa rédaction. Si vous avez un goût pour l’histoire de votre département ou que vous effectuez déjà des recherches sur des événements survenus durant le XXe siècle... Rejoignez-nous ! Nous recherchons particulièrement des correspondants dans l’Aveyron, Gers, les Landes, le Lot, le Lot-et-Garonne, l’Ariège, sans toutefois être exhaustifs (région Aquitain, Languedoc-roussillon, Midi-Pyrénées et Limousin). Abonnement offert à la revue pour tous les correspondants.
Nuit et brouillard de Sylvie Lindeperg Commencer la lecture de l’ouvrage de Sylvie Lindeperg consacré au film Nuit et Brouillard, c’est d’abord se replonger dans ses propres souvenirs de spectateur, c’est tenter de se remémorer le jour où (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia