Arkheia, revue d'histoire

Poster un message

En réponse à :

Les antifascistes italiens (47) sous l’Occupation par D. Titonel Asperti
(par webmaster)
« Ecrire pour les autres” est le témoignage de Damira Titonel Asperti, une femme d’origine italienne, partie avec sa famille en 1925 de Refrontolo, un village de Vénétie, vers Monclar d’Agenais, bourgade de Lot-et-Garonne. Ce récit se compose de deux parties distinctes : La liberté, il faut la gagner, rédigées en 1991, et Enfance, écrite plus tardivement en 1994. Le premier texte relate principalement l’engagement dans la résistance, au sein des FTP MOI, la déportation au camp de Ravensbruck et le retour (...) »
modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.











captcha


| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Les prisons militaires
Découvrez le blog de Jacky Tronel
Les Hommes politiques du Sud-Ouest
Le camp de Septfonds : 60 ans d’histoire Le camp de Septfonds n’est pas un lieu de mémoire. Il est un lieu des mémoires. Entre 1939 et 1945, Guerre civile espagnole, régime de Vichy, résistance - légale puis “ illégale ” - à l’occupant nazi, (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia