Arkheia, revue d'histoire

Poster un message

En réponse à :

Les gabarres de Bergerac
(par webmaster)
« Vers 1850, le transport fluvial assurait 60 % des échanges de marchandises entre Bergerac et Bordeaux. Le vin représentait la plus grosse part du trafic, jusqu’à l’apparition du phylloxéra et la concurrence du rail. Les chantiers de construction navale de Bergerac témoignent des savoir - faire ancestraux des charpentiers de bateaux de la moyenne Dordogne. »
modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.











captcha


| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Les prisons militaires
Découvrez le blog de Jacky Tronel
Les Tondues de 1944
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia