Arkheia, revue d'histoire

Poster un message

En réponse à :

Renaud Jean, carnets d’un paysan député communiste
(par webmaster)
« Durant six décennies, un îlot de terre du Lot-et-Garonne, le pays de Marmande, a cultivé le rouge de la IIIe Internationale. Les germes de ce communisme isolé du Sud-Ouest, ont pour origine un “ paysan ” gascon dont le nom sonne comme un écho redondant, Jean Jean. Premier député communiste de France, il fut le pionnier du communisme rural. Ayant cotoyé Lénine, Trotsky, Thorez... Il développa un idéologie originale dont le slogan pourrait se résumer ainsi : "Ta petite propriété est sacrée, nous voulons te la conserver". »
modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.











captcha


| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
La légende du bromure durant la Drôle de guerre
Mobilisé sur le front, Albert Lefèvre participe à la rédaction des journaux régimentaires. Destinée à maintenir le moral des troupes, cette presse le fait l’écho de l’utilisation du bromure. Une substance qui permettrait de réduire la virilité des permissionnaires.
Les Caprices du Temps
Epuration, attentats, affabulation (...) Dans la dernière semaine d’août 1944, la fuite de l’occupant donne un véritable sentiment de libération aux tarn-et-garonnais. Emotion partagée par la majorité des habitants du Sud-Ouest. Nonobstant, (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia