Arkheia, revue d'histoire

Poster un message

En réponse à :

Mai 68 dans la cité de Cohn-Bendit
(par webmaster)
« Avec trois jours d’avance sur l’appel à la grève nationale et deux seulement après les premiers heurts du Quartier latin, en ce 10 mai 1968, ce ne sont pas moins de « 3 000 lycéens » montalbanais, titre « La Dépêche », qui parviennent à paralyser la cité natale du leader de « 68 », Daniel Cohn-Bendit. Et si cette filiation peu connue des soixante-huitards de l’époque n’est pour rien dans la précocité du mouvement de la jeunesse montalbanaise, la cité d’Ingres connaît, comme de nombreuses villes moyennes de province, un long mois d’agitation. »
modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.











captcha


| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
D’un totalitarisme à l’autre... Les liaisons dangereuses de la Ligue des droits de l’homme
A lire : La Ligue des droits de l’homme adopta très tôt une attitude complaisante à l’égard du régime bolchevik. Retour sur l’histoire méconnue d’une certaine gauche qui, selon le mot de George Orwell, fut « antifasciste mais pas antitotalitaire ».
La Guerre du Louvre : histoire d’un (...) Depuis l’entrée en guerre de la France en septembre 1939, le patrimoine artistique, tant national que privé, avait été soumis aux lois des errances. Bien avant le début des collections nationales avait (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia