Arkheia, revue d'histoire

Poster un message

En réponse à :

Les auxiliaires français de la Gestapo cadurcienne : Gabriel Benoni, le gitan
(par webmaster)
« La Gestapo s’installe officiellement à Cahors après le 11 novembre 1943 - jusque-là, elle n’y était présente que de façon peu formalisée – et elle y restera jusqu’au 17 août 1944, en occupant successivement deux lieux : le dancing Robinson et la villa Artigues. Nous disposons de bonnes informations sur ses équipes et ses activités, d’une part, grâce au témoignage apporté, dès février 1945, par Alfred Pfohl qui a travaillé pour elle comme interprète, entre février et mai 1944, tout en aidant des résistants, et, d’autre part, grâce à certains procès qui se sont déroulés après la Libération et jusqu’en 1952. »
modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.











captcha


| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
soutenez la revue Arkheia
L’association Arkheia regroupe un collectif totalement bénévoles qui oeuvre depuis maintenant 10 ans pour collecter des archives, recueillir des témoignages de témoin clé comme d’anonyme pour mettre à jour notre histoire locale, notre patrimoine commun régional. Ce n’est que par la contribution de nos lecteurs et plus particulièrement par leur abonnement que ces recherches et surtout la publication de la revue Arkheia est rendue possible. Alors offrez Arkheia à ceux que vous aimez ! Un ouvrage offert pour chaque abonnement de soutien.
Arkheia : Azaña 4 - 5 Manuel Azaña : Nation et mémoire en débat sous la co-directions de Geneviève Dreyfus-Armand et Jean-Pierre Amalric. A découvrir ici...
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia