Arkheia, revue d'histoire

Poster un message

En réponse à :

Fusillés de Cahors : devoir de mémoire et droit à l’oubli
(par webmaster)
« La question soulignée par La Dépêche du Midi du 20 juillet 2011 – entre « devoir de mémoire » et « droit à l’oubli », comment écrire l’histoire récente ? - est essentielle et ne se pose pas qu’en France : la même problématique existe en Allemagne, en Russie, dans l’ex-URSS et partout où des atrocités se sont produites au cours du XXe siècle. Elle en implique une autre, pas facile à régler : peut-on donner les noms de criminels et de collaborateurs, en sachant que la collaboration est une gamme de gris, et non une zone noire nettement délimitée ? »
modération à priori

Ce forum est modéré à priori : votre contribution n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un administrateur du site.











captcha


| RECHERCHE |
Plan du site
Témoignages, suppléments, courriers et compléments d'articles...

Découvrez les + d'Arkheia,
un ensemble de contenus exclusifs, à consulter en ligne.
Arkheia : Azaña 4 - 5
Manuel Azaña : Nation et mémoire en débat sous la co-directions de Geneviève Dreyfus-Armand et Jean-Pierre Amalric. A découvrir ici...
Pablo de Azcárate : l’apôtre inconnu (...) Pendant très longtemps a prévalu l’opinion selon laquelle l’Espagne avait cessé de s’intéresser aux choses du monde au début du XXe siècle et que celle-ci dans le fond avait abandonné tout intérêt pour la (...)
Abonnez-vous !

Pour ne rater aucun de nos n°, abonnez-vous ! Seulement 20 € pour une année complète d’Arkheia